En ce moment
 

Un clown assesseur, des candidats qui s'ignorent, de la poudre blanche… Voici les INSOLITES des élections communales

Un clown assesseur, des candidats qui s'ignorent, de la poudre blanche… Voici les INSOLITES des élections communales
COMMUNALES 2018

Un scrutin réserve parfois des situations plutôt cocasses. La preuve avec ce florilège des insolites de ces élections communales 2018.

À commencer par Namur où, nous apprend L'Avenir, un citoyen a voté deux fois. Il s'est présenté à deux reprises. Comment est-ce possible, vous demandez-vous. Eh bien, il avait tout simplement reçu deux convocations électorales. Il s'est donc rendu aux urnes deux fois.

Autre situation insolite durant le scrutin de ce 14 octobre 2018: de la poudre blanche découverte dans une enveloppe dans l'urne d'un bureau de vote d'Hornu (Boussu). Le dépouillement a dû être un moment interrompu et le bureau confiné. La protection civile est intervenue mais personne n'a été en contact avec la poudre. Les opérations de comptage ont donc pu reprendre et l'enveloppe sera examinée plus en profondeur.


370 bulletins de vote "oubliés"

À Antoing, 370 bulletins de vote ont été "oubliés" dans un bureau de vote. Le bourgmestre réélu, Bernard Bauwens (PS), s'en est étonné. "Cela n'a rien changé en termes de sièges, mais ce n'est pas normal", a-t-il commenté. Cela lui vaut 300 voix de préférence de plus grâce à ces votes oubliés, portant son total à 1.655 voix.

À Maasmechelen, un clown s'est présenté au bureau de vote dimanche matin pour remplir son rôle d'assesseur. Cela n'a semble-t-il pas posé problème, jusqu'à ce que le président de bureau lui demande de prêter serment : il n'a alors pas daigné ouvrir la bouche. Raison pour laquelle il a été renvoyé à la maison.

Enfin, retour à Namur où, à la veille du scrutin, cinq candidats de la liste du Parti populaire ont découvert… qu'ils étaient éligibles. Ils ignoraient leur candidature, explique L'Avenir. Un proche leur a en fait demandé un document de soutien de candidature. Un mois plus tard, il les a fait resigner, prétextant avoir perdu le premier document. En signant, ils marquaient en fait leur accord pour figurer sur la liste. Des plaintes pour abus de confiance ont été déposées.

Vos commentaires