En ce moment
 
 

90 secondes pour comprendre ce qui attend Hervé Jamar à la tête de la province de Liège

90 secondes pour comprendre ce qui attend Hervé Jamar à la tête de la province de Liège
 
 

Le ministre du Budget Hervé Jamar a annoncé ce lundi qu’il quittait le gouvernement fédéral pour devenir gouverneur de la province de Liège. Ce matin sur les ondes de Bel RTL, Frédéric Moray fait le point sur les responsabilités qu'il endossera dans son rôle de gouverneur.

La mission la plus importante du gouverneur est d'assurer la coordination de la sécurité sur son territoire provincial.


Diriger la cellule d'intervention

En cas de situation de crise ou d’urgence, le gouverneur prend la tête d’une cellule d’intervention pour coordonner les différents services de secours. À ce titre, il est chargé de mettre en place des plans d’urgence, testés régulièrement lors d’exercices de simulation de catastrophe. C’est à ses services également qu’il revient de gérer les dossiers relatifs aux dommages créés par les calamités.

Toujours d’un point de vue sécurité, c’est le gouverneur qui gère les demandes de possession d’armes, il préside également la commission provinciale de prévention de la criminalité.


Organiser les élections et missions protocolaires

Ensuite, c’est aussi au gouverneur qu’il revient d’organiser les élections avec notamment l’organisation des bureaux de vote.
Enfin, le gouverneur a des missions protocolaires. Il est responsable de l'accueil et de l'accompagnement des ambassadeurs, des chefs d'États ou membres de la famille royale lors de visite dans sa Province.


Le gouverneur n'est pas élu

Un gouverneur est désigné jusqu’à sa retraite, mais il n'est pas élu. Officiellement, c’est le gouvernement régional qui le désigne. Décision qui doit ensuite être avalisée par le gouvernement fédéral puisqu’un gouverneur est le commissaire de toutes les entités fédérales et fédérées.

Dans les faits, les deux gouvernements ne font qu’entériner un accord entre présidents de partis. Des tractations informelles qui vont dépendre du résultat des élections. En fonction des scores, les cinq postes de gouverneur en Wallonie sont répartis stratégiquement entre familles politiques. Actuellement, il y a deux gouverneurs socialistes, deux MR et un cdH.


 




 

Vos commentaires