"On se dit toujours 'J'arrête de boire', et puis finalement non": le Nouvel An se fera en compagnie des Responsible Young Drivers

Comme chaque année, le soir du réveillon, les "Responsible Young Drivers" ramèneront les automobilistes qui auront un peu trop bu. Mais pour cela, il faut d'abord tester leurs aptitudes. C'est le but de cette journée de recrutement qui a lieu aujourd'hui.

"Tous les ans, je fais le Nouvel An avec des copains. On se dit toujours 'J'arrête de boire', et puis finalement non, on reprend un verre, et encore un", explique Adeline. Cette année, la jeune femme s’est donc lancée comme bénévole. Avec maturité, elle espère que sa motivation puisse sauver des vies.

"Je vais avoir 25 ans. J'ai une copine qui est décédée dans un accident de voiture. Donc je trouvais que ça pouvait faire un petit déclic et peut-être pousser d'autres jeunes là-dedans, qu'ils prennent conscience qu'un accident peut vite arriver", précise-t-elle.

En Wallonie et à Bruxelles, 177 Responsible Young Drivers (RYD) sillonneront les routes ce 31 décembre. Ce samedi, les volontaires de l’association passent des tests d’aptitude afin de vérifier leur niveau de conduite. Le but étant de permettre un retour en toute sécurité. Dès minuit, les équipes sont en mission. Les appels ne cessent d’affluer à l’avance.


Un examen du permis de conduire condensé

"Il faut voir leurs capacités à anticiper le danger, avoir une bonne technique de regard mais également prendre en main un véhicule complètement différent du leur. Ils vont devoir passer sur des véhicules différents durant toute la soirée", indique Thomas Ladrière, instructeur auto-école.

La journée de recrutement se déroule à Liège, Mons et Etterbeek. Ce test consiste à un examen du permis de conduire condensé. L’exercice porte ses fruits depuis la création de l’ASBL en 1989. "On a plus de 300 actions qui se déroulent le long de l'année. On a par exemple une action éthylotest où l'on se rend dans des soirées d'entreprises et où l'on fait souffler les gens dans les ballons. Les gens qui sont positifs et qui comptaient reprendre leur volant se rendent compte qu'ils vont chercher une autre solution", souligne Florian Vandenberg, coordinateur RYD Wallonie-Bruxelles.

Ne prenez aucun risque. Si vous souhaitez boire et rentrer à la maison, oubliez le volant et restez vigilant.

Vos commentaires