En ce moment
 

Après avoir supprimé des milliers d'emplois en Belgique, ING augmente son patron de 50%

Après avoir supprimé des milliers d'emplois en Belgique, ING augmente son patron de 50%

ING va augmenter cette année le salaire de son CEO Ralph Hamers de quelque 50% pour atteindre les trois millions d'euros. Selon le conseil d'administration, les émoluments du patron du bancassureur néerlandais sont bien en deçà de ceux des dirigeants d'entreprises de même niveau, comme Ahold Delhaize.

Les administrateurs de la banque veulent gonfler les rétributions du CEO, non conformes au marché selon eux, depuis plusieurs années, a expliqué le président d'ING, Jeroen Van de Veer, dans le quotidien Het Financieele Dagblad. "Nous l'avons à chaque fois reporté, mais franchissons un pas important aujourd'hui", a déclaré M. Van de Veer, sans vouloir indiquer si Ralf Hamers était demandeur.

La manière dont ING va récompenser son patron est assez singulière: à partir de 2018, Ralph Hamers recevra des actions supplémentaires à hauteur de 50% de son salaire fixe de 1,75 million d'euros. Etant donné qu'aucun objectif de performance n'est fixé pour cette augmentation, celle-ci ne tombe pas sous le régime de restriction des bonus de 20% en vigueur dans les institutions financières néerlandaises.

Pour rappel, le 3 octobre 2016, ING Group a annoncé un vaste plan de restructuration mondial, impliquant la perte de 3.150 emplois dans sa division belge (soit un tiers de l’effectif). Les procédures de réorientation/restructuration sont toujours en cours. Les licenciements secs devraient se limiter à 1.000 personnes. 

Vos commentaires