En ce moment
 
 

Bientôt un Covid Safe Ticket pour l’accès aux bars et restaurants à Bruxelles?

Bientôt un Covid Safe Ticket pour l’accès aux bars et restaurants à Bruxelles?
 
CORONAVIRUS
 

A Bruxelles, vous le savez, les règles sanitaires ne seront pas assouplies le 1er septembre. Le nombre personnes vaccinées dans la capitale n'est pas suffisant. Tout est mis sur pause jusqu'en octobre. Et si dans un mois, le taux de vaccination à Bruxelles n'a pas augmenté, un pass sanitaire pourrait être demander pour entrer dans différents lieux, comme par exemple, les restaurants et les cafés... En tous cas, l'idée est à l'étude.

Fabian Hermans, administrateur de la Fédération horeca Bruxelles, est favorable à l'idée d'un pass sanitaire (en Belgique on l'appelle le Covid Safe Ticket) pour rentrer dans les établissements de la capitale (les bars, les restaurants et même les boîtes de nuit).

"Au niveau de la fédération bruxelloise, nous avons fait quelques sondages auprès de la clientèle et de nos entrepreneurs. Ces derniers sont à 70% favorables. Et au niveau de la clientèles, plus de 75% sont demandeurs de ce pass pour pouvoir vivre correctement", indique Fabian Hermans. 

Le pass sanitaire existe notamment en France, au Danemark ou en Italie, mais l'idée de ce pass élargi dans la capitale contamine petit à petit le monde politique, si la vaccination à Bruxelles n'augmente pas plus. "Il ne faut pas l'exclure. Cela existe ailleurs et malgré ce que certains peuvent dire, on ne verse pas dans la dictature", estime Rudi Vervoort, le ministre-président bruxellois. 

"Si les Bruxellois pensent que c'est la bonne solution pour pouvoir avancer, ils pourront prendre cette décision", ajoute David Clarinval, le ministre fédéral des PME et des Indépendants.  

"C'est une possibilité. Peut-être qu'un jour, il faudra différencier l'approche, vu la situation de la vaccination et de l'épidémie", indique Frank Vandenbroucke, le ministre fédéral de la Santé.

Les autorités bruxelloises se donnent un mois avant d'envisager ce pass sanitaire en fonction des chiffres de la vaccination. Des réunions sont prévues avec le secteur Horeca, qui représente 30.000 emplois dans la capitale.


 

 




 

Vos commentaires