En ce moment
 
 

Coronavirus - Confinement jusqu'au 3 mai: voici tout ce qui change

  • Confinement prolongé jusqu''au 3 mai mais pépinières et magasins de bricolage rouverts

  • Coronavirus en Belgique: les résidents de maisons de repos et de soins pourront recevoir des visites à certaines conditions

  • Aucun évènement de masse type festival avant le 31 août

  • Port du masque en tissu conseillé pendant le futur déconfinement

  • Objectif: déconfinement à partir de début mai avec tracing

 
 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Belgique a provoqué la mise en place d'un confinement le 18 mars dernier. Ce 15 avril, pour la seconde fois, il a été prolongé jusqu'au 3 mai. Il y a toutefois des changements.

Sans surprise, les mesures ayant pour but de freiner la propagation du virus (Covid-19) ont été prolongées par le gouvernement. Le Conseil National de Sécurité, qui réunit les principaux responsables politiques du pays, a décidé d'étendre les mesures de confinement et de distanciation sociale au 3 mai. L'heure n'est clairement pas au déconfinement pour la Belgique qui entame donc sa 5e semaine de confinement. Certains changements ont cependant été décidés. La prolongation du confinement a également une influence sur l'enseignement primaire et secondaire. Enfin, le gouvernement s'est projeté bien au-delà du 3 mai pour les événements de masse comme les festivals.

CONFINEMENT 3 MAI - TOUT CE QUI CHANGE

Les centres horticoles et magasins de bricolage peuvent rouvrir

Par ailleurs, le gouvernement veut remettre une série d'entreprises au travail. "Les centres horticoles et les magasins de bricolage peuvent rouvrir leur porte sous les mêmes conditions que les magasins alimentaires", a annoncé la Première ministre Sophie Wilmès. Ces magasins doivent respecter la distanciation sociale comme dans les magasins alimentaires.

L'idée du gouvernement pourrait être de prévoir la réouverture progressive de tous les commerces non alimentaires (magasins de vêtements, etc.) après le 3 mai.

Les maisons de repos et instituts pour personnes handicapées peuvent recevoir des visiteurs

La Première ministre Sophie Wilmès a aussi annoncé de nouvelles mesures concernant les maisons de repos, centres de soins et instituts occupés par des personnes handicapées. "Nous autorisons ces lieux à accueillir une personne désignée à l'avance, uniquement si cette personne n'a montré aucun symptôme de la maladie endéans les 15 jours de la visite et qu'il s'agit à chaque fois de la même personne", a-t-elle indiqué. Les maisons de repos et centres organiseront eux-mêmes ces visites.

Une personne seule et ne pouvant se déplacer pourra recevoir un visiteur (toujours le même)

La règle énoncée par Sophie Wilmès pour les résidents de centres de soins, maisons de repos et centres pour personnes handicapées vaut aussi pour les personnes vivant seules chez elle et qui ne peuvent se déplacer. Elles pourront donc recevoir la visite d'un proche, toujours le même, à condition que celui-ci n'ait présenté aucun signe de la maladie.

Les examens de fin d'année sont annulés dans le primaire et secondaire

Sur le plateau de notre édition spéciale, la ministre de l'Enseignement obligatoire, Caroline Désir, a confirmé que la prolongation des mesures de confinement jusqu'au 3 mai entraîne de facto l'annulation des épreuves certificatives externes CEB, CE1D et CESS (donc, dans le primaire et le secondaire, ndlr). "Nous allons demander aux écoles de ne pas organiser de sessions d'examens en tant que telles", a-t-elle expliqué. On continuera, si on peut reprendre le chemin de l'école et dès qu'on peut le reprendre, avec le travail régulier de l'année qui pourra être évalué".

L'annonce surprise du président français, Emmanuel Macron, de rouvrir progressivement les crèches et établissements à partir du 11 mai, avait étonné jusqu'en Belgique. Certains se demandaient si notre pays allait se calquer sur le modèle français. "La France a ses réalités, la Belgique a ses réalités avec ses propres comités", avait répondu le ministre-président wallon, Elio Di Rupo à ce sujet.

Annulation des festivals

Tous les festivals d'été sont annulés jusqu'au 31 août.

Le port du masque sera conseillé au moment du déconfinement

La Première ministre a aussi évoqué la situation future, à savoir le moment où l'on connaîtra un assouplissement de toutes ces mesures. En d'autres termes, le fameux déconfinement. Sans s'avancer sur une éventuelle date, Sophie Wilmès a évoqué le port du masque, se basant sur un premier rapport, remis par les scientifiques et représentants fédéraux et régionaux de la santé. "Ce port du masque aura un rôle important lors du déconfinement, a affirmé la Première ministre. Au moment du déconfinement, les masques en tissu seront conseillés pour toutes les situations où les mesures de distanciation sociale ne peuvent pas être respectées. Il comprendra la création d'une ou de plusieurs productions nationales." (En savoir plus)

"Le déconfinement sera une phase délicate à gérer", a ajouté la Première ministre. "Le déconfinement reposera sur les distances de sécurité, le dépistage à grande échelle, le tracing et le développement de nouvelles règles à appliquer dans le monde du travail".

 




 

Vos commentaires