En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: situation alarmante dans les maisons de repos de plus en plus touchées

CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique constitue un énorme défi pour les maisons de repos. Le virus se fait particulièrement dangereux pour les personnes les plus fragiles. Il est alors primordial pour les centres accueillant les personnes âgés de ne pas laisser entrer le virus. Cette semaine la situation est devenue plus critique selon les propos du secrétaire général de la Fédération des maisons de repos de Belgique (Fermabel). Il ne souhaite toutefois pas créer la panique ce matin au micro de Bel RTL.

Alors que le coronavirus a fait 220 victimes à ce jour en Belgique selon les derniers chiffres du SPF santé publique, la situation reste assez floue concernant les maisons de repos. Il a été décidé de rester prudent sur le nombre d'institutions touchées et de décès, selon Vincent Frédéricq. Le secrétaire général de la Fédération des maisons de repos de Belgique (Femarbel) était l'invité de Fabrice Grosfilley ce matin sur Bel RTL. 

"On est très inquiets"

La situation semble alarmante selon les déclarations de Vincent Frédéricq : "En termes de nombre d'institution touchées, il y a une augmentation assez importante entre lundi et aujourd'hui". Le secrétaire de Femarbel, qui représente des maisons de repos accueillant un total de 60.000 personnes, ne souhaite toutefois pas créer de panique : "On a décidé sagement de ne pas donner de chiffres. On essaie de travailler sur des solutions mais il y a une augmentation importante, c'est inévitable. On est très inquiets et c'est pour ça qu'il faut prendre un certain nombre de mesures d'urgence tout de suite". 

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

Au niveau fédéral, le risk management group réuni demain devra se concerter sur la gestion des malades en maison de repos. "La grande question, c'est la relation maison de repos-hôpital, il y a toute une série de maisons de repos, l'immense majorité, qui pour l'instant n'est pas du tout infectée et l'objectif est bien entendu que le virus n'entre pas. Le problème ce sont les hôpitaux qui peuvent avoir tendance à renvoyer de nouveaux résidents qui sont infectés. Ceux qui doivent être protégés doivent rester protégés" estime Vincent Frédéricq. 

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

 

Vos commentaires