En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: y a-t-il une autre stratégie possible?

 
CORONAVIRUS
 

Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral pour la lutte contre le coronavirus, était invité dans le RTL INFO 19H ce dimanche. Notre journaliste Salima Belabbas lui a notamment posé la question qui est sur les lèvres de nombreux Belges: peut-on espérer une réouverture de l'horeca le 1er mai? Au-delà de cette question, pourrait-on changer de stratégie pour accélérer un assouplissement des mesures?

Salima Belabbas: Est-ce que les chiffres de l'épidémie dont nous disposons actuellement permettent d'envisager une réouverture de l'horeca le 1er mai?

Yves Van Laethem: Les chiffres de contamination diminuent depuis quelques jours, on le sait. Les hospitalisations aussi. On commence à avoir un bégaiement de la courbe au niveau des soins intensifs. On est encore très très haut par rapport à ce qu'on avait avant le début de cette troisième vague. On est très très loin des 300 lits de soins intensifs occupés, par exemple. Donc on a peut-être quelques craintes pour savoir où on sera d'ici deux à trois semaines, au moment de la réouverture justement.

Salima Belabbas: Est-ce qu'une autre stratégie est possible? Ça fait un an qu'on est dans cette crise. On prend des mesures, les chiffres diminuent. Puis on assouplit, les chiffres remontent. Est-ce qu'il y a une autre voie possible?

Yves Van Laethem: C'est très difficile effectivement. Parce que l'autre voie ce serait de dire aux gens qui ne sont pas encore vaccinés, qui sont à risque de rester isolés pendant un certain temps, d'avoir trois semaines à un mois d'isolement relativement important des gens qui ne sont pas encore vaccinés. En permettant, à ce moment-là, aux personnes qui courent moins de risque, comme les jeunes, d'avoir plus d'activités. C'est une balance qu'on n'a jamais voulu faire dans notre pays. De demander aux plus fragiles de prendre plus de précautions. Mais peut-être faut-il y réfléchir.

 




 

Vos commentaires