En ce moment
 
 

D'où vient la tradition des crêpes à la Chandeleur?

C’est la Chandeleur ! Les crêpes seront les stars du jour en famille ou au restaurant. Comment préparer de bonnes crêpes et d’où vient cette tradition?

Ce samedi 2 février, c'est la Chandeleur et comme le veut la tradition, on va faire et manger des crêpes. Une tradition célébrée principalement en Belgique, France et Suisse.

Quelle est l’origine de cette fête?

Initialement, c'est une fête religieuse. Elle commémore pour les chrétiens la présentation de Jésus au Temple, 40 jours après sa naissance, à Noël, et la purification de Marie. En ce qui concerne les crêpes, cela remonterait à l'époque du pape Gélase Ier (Ve siècle) qui distribuait des crêpes aux pèlerins lorsqu'ils arrivaient à Rome. Mais la forme ronde et la couleur dorée de la crêpe évoquent aussi le soleil, symbole du retour des beaux jours, notamment. La crêpe trouve également une origine celte: il évoque alors la roue solaire ainsi que le don aux divinités qui préservent le blé.

Comment préparer de bonnes crêpes?

Deux étapes sont à respecter pour faire de bonnes crêpes :

  • La recette : farine, lait, œufs, sucre, sucre vanillé et pincée de sel  
  • La symbolique : on fait sauter la crête cuite de la main droite en tenant une pièce dans la main gauche dans le but de connaître la prospérité toute l'année, et elle doit retomber pile-poil dedans!

Quelques superstitions liées à la Chandeleur

  • Mettre la première crêpe de côté, au sommet d'une armoire, pour éloigner la misère.
  • On dit aussi qu'à la Chandeleur, il faut allumer toutes les bougies de la maison.
  • D'autres aussi, ne rangent la crèche de Noël qu'à ce moment, car la Chandeleur représente la dernière fête du cycle de Noël. Cette fête évoque aussi le début de la période de Carnaval, mais aussi une période de renaissance censée exorciser la misère.


Un petit dicton pour finir: "À la Chandeleur, l'hiver se meurt ou prend vigueur". En gros s'il fait froid ce samedi, l'hiver est loin d'être fini.

Sébastien Capette

Vos commentaires