En ce moment
 

De plus en plus d'articles scolaires de seconde main: "Si on doit acheter à chaque fois nouveaux, c’est des fameux prix"

La rentrée scolaire est quasi là et vous avez peut-être déjà reçu la liste du matériel de vos enfants et acheté certains articles. Ce matériel représente un poste important pour le budget des familles. Pour faire des économies, il y a de bonnes affaires d'occasion sur internet ou dans certains magasins.

Cartables d’occasion, avec ou sans roulettes, sacs à dos en bon état, sur les sites de seconde main, il y en a des milliers. Malo, un élève de secondaire, a décidé de se séparer de son cartable de primaire. "J’ai proposé à mes parents de le revendre sur 2ememain, ils ont été d’accord, comme ça fait deux euros quand j’aurai les sous", explique-t-il.


Des milliers de bonnes affaires sur internet et en magasin

Dans certains magasins aussi, il n’y a que du matériel scolaire de seconde main. Le rayon mallettes et plumiers d'un magasin de Liège a d’ailleurs été dévalisé. "Quand vous avez de la qualité, genre Kipling, Eastpack, vous avez en plus une garantie, ce qui fait que les gens n’ont pas peur d’acheter en seconde main", affirme Carine Wantier, gérante d’un magasin de seconde main.


Du seconde main aussi pour la tenue

Autre aspect important de la rentrée, la tenue. Là aussi, les gens sont de plus en plus nombreux à choisir le seconde main. "Les personnes aiment bien avoir des nouveau vêtements, surtout qu’il y a un changement de saison et qu’on va vers l’automne, ils aiment bien avoir au moins une nouvelle tenue pour aller à l’école", ajoute Mme Wantier.


"Si on doit acheter à chaque fois nouveaux, c’est des fameux prix"

Le seconde main pour la rentrée scolaire, c’est plutôt tendance. "Ça revient moins cher et une mallette scolaire ou un plumier, ça dure un an parfois, ça dépend la mode", "Si on doit acheter à chaque fois nouveaux, c’est des fameux prix, même si on a que deux enfants, c’est toujours intéressant", commentent certains parents.

Tout ce qui est ou a été sur le marché de l’occasion a été neuf un jour, il y en a donc pour tout le monde.

Vos commentaires