En ce moment
 

Des insectes attaquent les épicéas wallons: une surveillance rapprochée mise en place

L'office économique wallon du bois et sa cellule d'appui à la petite forêt privée ont appelé mardi les propriétaires d'épicéas à surveiller l'état de leurs parcelles et à prendre les mesures nécessaires afin de faire face à la propagation de scolytes dans les forêts wallonnes. Ces insectes attaquent les épicéas affaiblis, avec des conséquences souvent fatales pour l'arbre, mais aussi des risques de propagation bien réels.

La priorité doit être accordée à la détection et à la gestion des épicéas scolytés, détectables par le dessèchement de leur cime (jaunissement/roussissement des aiguilles) et, au niveau de l'écorce, par la présence de multiples petits trous de forage avec présence de sciure et écoulements de résine, précise de son côté l'observatoire wallon de la santé des forêts (OWSF). Lorsque des épicéas scolytés sont détectés, les propriétaires sont légalement tenus de les abattre et de les évacuer de la forêt dans les délais les plus courts afin que le foyer ne s'étende pas davantage. A défaut d'être évacués, les arbres doivent être abattus et écorcés. Selon l'office économique wallon du bois, le nombre d'arbres concernés - uniquement des épicéas - devrait continuer d'augmenter au cours des prochains jours et des prochaines semaines. "Raison pour laquelle les propriétaires sont invités à se rendre régulièrement sur leurs parcelles afin de surveiller l'évolution de la situation et d'identifier précisément les arbres concernés", ajoute-t-il. Les propriétaires concernés peuvent s'adresser à la cellule d'appui à la petite forêt privée (info@capfp.be ou 084/46.03.58). Des coordonnées de professionnels sont également disponibles sur le site de www.entreprisesforestieres.be.

Vos commentaires