En ce moment
 

Des animaux menacés d'être retirés des refuges qui les ont sauvés: le ministre fait volte-face et assure qu'ils ne seront pas déplacés

L'administration wallonne du bien-être animal a, dans un premier temps, annoncé que plusieurs dizaines d'animaux qui ont été sauvés récemment et placés dans différents refuges, allaient leur être repris. Ces animaux devaient être confiés à un éleveur marchand, sans aucune garantie pour la suite. Face aux réactions des refuges, le ministre Carlo Di Antonio a donné l'injonction de maintenir les animaux dans les refuges qui les ont soignés.

En mars 2018, des dizaines de moutons, chevaux, chiens, chats qui vivaient dans des conditions catastrophiques ont été accueillis et soignés par des refuges. Seulement, l’Unité du bien-être animal de Wallonie avait décidé les donner à un éleveur marchand.

Dans les refuges concernés, c’était l’incompréhension. "Tout ça pour les remettre chez une personne qui va finir par les vendre ou les faire se reproduire pour qu’ils finissent à l’abattage", déplore Christelle Denamur, la présidente du refuge Equi’Chance.

Les refuges les plus importants de Wallonie ont donc décidé de se rassembler car pour faire bouger les choses. "Aujourd’hui, notre groupe va rallier à sa cause l’ensemble des refuges wallons. On va se mettre en grève, en guerre contre l’Unité du bien-être animal, leurs inspecteurs vétérinaires. On ne souhaite plus collaborer avec eux et on attend que le ministre agisse pour destituer ce service", explique Gaëtan Sgualdino, le président de la SPA de La Louvière.


Une rencontre prévue demain avec le ministre 

Au sein d’animaux en péril, 400 bêtes ont élu domicile. 90 % étaient maltraitées avant d’arriver ici. Pour Jean-Marc, impossible de laisser partir ces animaux: "Il faudra nous rouler dessus, nous marcher dessus et déjà des dizaines de militants qui sont au courant de la situation ont prévu de faire barrage physiquement si on nous imposait de les restituer par la force. C’est clair que ces animaux resteront chez nous ou en tout cas dans d’autres sanctuaires qui les protègeront à vie. Il faudra nous tuer d’abord, ça c’est un fait", martèle Jean-Marc Montegnies, le président de l’asbl.


"Les animaux saisis à Saint-Denis ne quitteront pas leurs refuges"

Suite aux informations diffusées ce jour par les refuges wallons, le Ministre Carlo DI ANTONIO vient de donner l’injonction à son Administration de maintenir tous les animaux saisis à Saint-Denis dans les refuges où ils sont soignés. Le Ministre du Bien-être animal assure ainsi le maintien des animaux dans les refuges où ils se trouvent actuellement.

Demain, le Ministre Carlo Di Antonio rencontrera les représentants des refuges en son Cabinet.

Vos commentaires