En ce moment
 
 

La Croix-Rouge doit trouver des centaines de places pour accueillir des demandeurs d’asile: "Il faut qu'on y arrive"

 
 

Dans le RTL Info 13h, Billy Jungling, directeur des centres de demandeurs d'asile de la Croix-Rouge. s’est confié sur l’ampleur de la tâche qui attend la Croix-Rouge.

Un Conseil des ministres électronique a donné jeudi son aval à la création "en urgence" de ces places d'accueil supplémentaires pour faire face à l'afflux de demandeurs d'asile en Belgique. La Croix-Rouge, elle, doit trouver plusieurs centaines de places. Selon Billy Jungling, directeur des centres de demandeurs d'asile de la Croix-Rouge, c’est un défi de taille mais qui n’est pas irréalisable.

"C’est un défi que nous avons déjà réussi il y a 3 ans. On avait ouvert 3-4 casernes en hiver. Il faut qu’on y arrive. On se donne déjà comme objectif d’ouvrir déjà 300 places d’ici 15 jours dans notre réseau. Ensuite, on va activer les lieux que le gouvernement nous a présentés".

Pour Billy Jungling, le principal défi sera de trouver du personnel. "Il faut trouver du personnel pour encadrer tous les nouveaux demandeurs d’asile et les postes que l’on va ouvrir. Il y a aussi les problèmes de catering, de lits etc".

Pour pouvoir accueillir des personnes, il faut évidemment des moyens financiers. "Au niveau budgétaire, nous avons une convention d’une durée de 3 mois avec Fedasil. Cette convention couvre les frais de nourriture, de suivi social, du personnel mais aussi les tickets de bus et de trains que nous donnons aux demandeurs d’asile pour qu’ils se rendent à Bruxelles. Tout cela est déjà planifié". 


 




 

Vos commentaires