En ce moment
 
 

Les lieux culturels belges se parent de lumières rouges pour réclamer plus de soutien

 
CORONAVIRUS
 

Plusieurs lieux culturels belges se joindront vendredi à l'action "Cultural Red Alert", une initiative née au Royaume-Uni et destinée à attirer l'attention sur la situation catastrophique dans laquelle se trouve le secteur culturel à la suite de la crise sanitaire provoquée par l'épidémie de coronavirus.


© Fred Delfosse - Centre culturel d'Engis

Des centres culturels et maisons des arts de la scène (opéras, théâtres, petits lieux de diffusion...) se sont parés de lumières rouges vendredi, de 21h00 à 23h55, une manière d'alerter qu'il est "minuit moins cinq pour le secteur culturel, qui exige l'égalité de traitement et veut retrouver sa vivacité". "Plusieurs milliers d'artistes, de créateurs, de techniciens, de travailleurs de tous bords ont perdu leur travail", peut-on lire dans un communiqué relayé par la Fédération des employeurs des arts de la scène (FEAS) et le Réseau des professionnels en Centres culturels (ASTRAC).

Des mesures d'aides supplémentaires sont nécessaires

"Les opérateurs font leur possible pour les soutenir, tout en essayant de poursuivre une certaine activité pour continuer à injecter une dose de culture dans la société. Mais certains seront bientôt arrivés au point où il s'agira d'éviter leur propre naufrage. Des mesures d'aides supplémentaires sont nécessaires."

BOZAR, l'Ancienne Belgique, le Théâtre de Namur et le centre culturel Beursschouwburg font partie des acteurs belges ayant déjà annoncé leur participation à l'action "Cultural Red Alert". 


© Facebook Centre culturel de Pont-à-Celles


© Facebook Centre culturel de Perwez


© Facebook Centre culturel Libramont

© Facebook Atelier Théâtre Jean Vilar


© Facebook Théâtre National Wallonie-Bruxelles


 © Facebook L'Ancre Charleroi


© Facebook Théâtre des Martyrs


© Facebook La Sucrerie Wavre


© Facebook Centre culturel de Dinant


© Facebook Centre culturel de Seraing


© Facebook Centre culturel de Huy
 

 




 

Vos commentaires