En ce moment
 
 

Les sèche-cheveux toujours interdits dans les piscines à cause du covid: "Pas l'idéal pour nos enfants" déplore une mère de Nivelles

Les sèche-cheveux toujours interdits dans les piscines à cause du covid:
(c) BELGA
 
 

L’école a repris ses droits et qui dit école dit retour des cours de natation. Mais à cause des règles covid, les sèche-cheveux ne sont toujours pas accessibles. Avec l’hiver qui approche, n’est-ce pas dangereux pour nos bambins de sortir avec la tête mouillée ?

Pourquoi les sèche-cheveux ne sont toujours pas disponibles dans les piscines, s’interroge une mère nivelloise via le bouton orange Alertez-nous ?

Mon enfant est allé à la piscine un matin et il a dû ressortir avec les cheveux encore mouillés. Les températures commencent à baisser et sortir de la piscine avec les la tête fraîche, ça n’est pas l’idéal pour nos enfants. Il n’y a pas que le covid, une bronchite ou une pneumonie peut vite arriver si cela se reproduit souvent !” argumente la jeune femme.

Avec le soutien d’autres parents de la classe de son fils, elle a téléphoné à la piscine où on lui a répondu qu’on “ suivait simplement les mesures, et qu’il fallait peut-être contacter directement le ministère qui s’occupe de ce problème” rapporte la maman.

“Protéger les enfants mais aussi les adultes et les personnes fragiles”

Nous nous sommes donc chargés de contacter le cabinet de Valérie Glatigny, ministre des Sports et de la Jeunesse, qui nous a répondu via son porte-parole.“Il s’agit en effet d’une mesure sanitaire adoptée il y a plus d’un an et qui demeure en vigueur à ce stade” informe-t-il. “Outre la sécurité des enfants, celle-ci vise également à protéger les adultes et les personnes fragiles qui les entourent. Il s’agit d’un appareil accessible au public et il est, de ce fait, considéré comme un point de contact, ce qui implique de devoir le désinfecter après chaque utilisation. De plus, la soufflerie participe à la propagation des particules et donc, éventuellement, de la Covid-19.Le porte-parole a ajouté que si la situation sanitaire continuait à s’améliorer, cette mesure pourrait être levée.


 




 

Vos commentaires