En ce moment
 
 

Pokemon, Gogo's...: pourquoi certains jeux sont-ils interdits dans les cours de récré?

Pokemon, Gogo's...: pourquoi certains jeux sont-ils interdits dans les cours de récré?

Cartes Pokemon, Gogo's (petites figurines colorées) sont interdits dans certaines cours de récré. Motif : ils seraient sources de disputes, parfois violentes entre les enfants. Des pouvoirs organisateurs ont été saisis par des parents dont les enfants rentraient dépouillés de leurs jeux. Ils ont décidé d'interdire les objets de la discorde.

Certaines écoles interdisent aux enfants de venir avec leurs jouets à l'école. Certains jeux sont encore moins les bienvenus que d'autres, ce sont les cartes Pokemon, les toupies ou les Gogo's.

Des bagarres

Le point commun entre ces jeux: le gagnant remporte les figurines des autres joueurs et c’est là que ça peut déraper… Dans certaines écoles, ces jeux sont interdits comme à Battice dans l’école des enfants de Laeticia : "Il y a tellement eu d’histoires que des parents s’en sont mêlés et à partir de ce moment-là, on a reçu un mot dans le journal de classe nous apprenant qu’à partir d’aujourd’hui, les Gogo’s étaient interdits à l’école", explique la maman.

Ce sont trop de conflits, de jalousies ou de bagarres à gérer pour les surveillants. Des établissements, comme l’école Chapelle-aux-Champs, autorisent ces jeux mais adaptent les règles."Ils peuvent jouer avec leur toupie mais chacun garde sa toupie et ne prend pas celle de l’autre, même s’ils ont gagné la partie", précise Manu Verjans, instituteur.

"Apprendre à gérer les conflits"

D'autres écoles ont tout simplement interdits aux enfants de venir avec leurs propres jouets, histoire d'éviter les disputes, et les vols. Le cabinet de la ministre de l'Education, Caroline Désir, explique que la décision d'interdire ou pas tel ou tel jeu revient au pouvoir organisateur de l'école.

Même si elle comprend les raisons de l’interdiction, Marie-Laurence Vanderschrick, la directrice du centre PMS Libre d'Etterbeek, estime qu’interdire ces jeux ne solutionne pas le problème : "Ils ne vont pas se disputer pendant cinq minutes. Et puis dans deux jours, il y aura une autre raison de se disputer, un autre jeu qui va faire que ce conflit va se renouer quelque part. Et la question n’est pas d’essayer d’éviter les conflits, la question, c’est d’apprendre à les gérer."

Vos commentaires