En ce moment
 

Retour des parents qui campent devant les écoles secondaires ce matin: 1.816 élèves sont encore sur le carreau

Les inscriptions reprennent ce lundi dans l'enseignement secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il reste 1.816 élèves sur liste d'attente pour s'inscrire en première année du secondaire, selon les chiffres de la Commission inter-réseaux des inscriptions (Ciri). Les demandes dans les écoles qui ont encore de la place seront classées par ordre chronologique. Résultat: des parents ont campé devant une école de Waterloo cette nuit.

Entre le 19 février et le 9 mars, les élèves qui rentreront en première secondaire en septembre prochain ont pu déposer leur formulaire unique d'inscription dans leur école préférée. Ils pouvaient y indiquer jusqu'à dix établissements de leur choix. Une fois cette première phase terminée, si l'école a reçu trop de demandes par rapport aux places disponibles, un classement a été établi. Selon la Ciri, 1.816 élèves se sont ainsi retrouvés sur liste d'attente, soit 3,81% du total.


Retour du 1er arrivé, 1er servi

La deuxième phase d'inscription s'adresse à ces derniers, ainsi qu'aux élèves qui ne se seraient pas inscrits pendant cette première phase ou encore à ceux qui disposent d'une place dans une école mais souhaitent y renoncer. Cette fois, les demandes seront classées par ordre chronologique alors que jusqu'ici le principe du "premier arrivé, premier servi" ne s'appliquait pas.

L'inscription dans une école à partir de ce lundi ne signifie pas un renoncement à sa place dans la liste d'attente d'un autre établissement. Les listes d'attentes sont maintenues jusqu'au 23 août.


15.343 places libres à prendre

Selon les chiffres de la Ciri, 91,13% des élèves ont obtenu une place dans l'école de leur première préférence et 95,85% dans une de leurs quatre premières préférences. Sur les 476 écoles que compte la Fédération Wallonie-Bruxelles, 136 sont complètes. Il reste encore 15.343 places libres, la majorité en Wallonie (hors Brabant wallon).

Les établissements disposant encore de places sont indiqués sur www.inscription.cfwb.be.


Exemple à Waterloo

C'est le cas de l'Athénée royal de Waterloo, où plusieurs parents ont campé cette nuit comme on peut le voir sur la photo de cet article. Les premiers sont arrivés dimanche à 18h30 devant les grilles. Il reste en effet moins de 10 places disponibles dans cette école, "la dernière de Waterloo proposant un projet pédagogique suffisant que pour faire des études supérieures et qui ne soit pas une école ghetto", nous explique la personne qui a pris la photo et qui a souhaité rester anonyme.

"Merci à nos politiciens qui sont au courant du boum démographique de 2006 et 2008 sans rien avoir fait. Devons-nous nous lever à 5h du matin pour conduire nos enfants dans des écoles inaccessibles ou se trouvant à des kilomètres de tout transport en commun?", regrette cette personne.

Laëticia, elle, est arrivée au milieu de la nuit devant l'école. "Je suis arrivée à 4h30 ce matin avec une chaise pliante. Il y avait 4/5 personnes déjà devant moi qui étaient eux-aussi essentiellement sur des transats avec des couvertures. Et donc les personnes suivantes sont arrivées vers 5h, 6h, et on est une petite dizaine depuis 6h15", a-t-elle témoigné au micro de Bel RTL. Résultat : l'école est donc déjà complète avant même d'avoir ouvert ses portes.


Vos commentaires