En ce moment
 
 

Un élève sur trois confronté à des comportements sexuels transgressants à l'école

 
 

Un élève sur trois est confronté à l'école à des contacts physiques indésirés allant de bisous à des attouchements des parties génitales. Ce sont le plus souvent des jeunes du même âge qui en sont responsables mais également parfois des adultes. Dans un contexte familial, 7 pc des mineurs sont confrontés à des comportements sexuels transgressants.

C'est ce qu'il ressort d'une étude sur les abus et la violence sur les enfants, menée par le Kinderrechtencommissariaat (le commissariat des droits de l'enfant) qui a interrogé 2.000 jeunes entre 12 et 18 ans. Le rapport contient, d'après le Kinderrechtencommissariaat, une série de "chiffres alarmants". 73 pc des élèves à l'école ont déjà été confrontés à de l'agression physique. Quatre élèves sur dix sont confrontés à des "sanctions extrêmes", parfois douloureuses. Dans un contexte familial, 70 pc des sondés déclarent avoir déjà subi de la violence physique ou verbale. D'après le Kinderrechtencommissariaat, ces chiffres montrent que la violence sur les enfants doit pouvoir être constatée plus rapidement et mieux prise en charge. L'organisation souhaite que les jeunes trouvent plus facilement de l'aide et plaide pour un point de contact central clair pour toutes les formes de violence. Les mineurs devraient également pouvoir s'adresser directement au juge de la jeunesse.

 

Vos commentaires