En ce moment
 
 

Camps d'extermination: la mise au point de la Solution finale

Camps d'extermination: la mise au point de la Solution finale
Photo non datée d'une femme âgée arrivant avec des enfants dans le camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz, à Oswiecim, en Pologne-

Le génocide des Juifs par le régime nazi a débuté dès 1939 et a pris de l'ampleur à l'été 1941 avec l'invasion de l'URSS puis la création des camps d'extermination, faisant six millions de morts.

- La Shoah par balles -

Les massacres de Juifs commencent dès 1939, en Pologne occupée. Les premiers ghettos y sont constitués pendant l'hiver 1939-1940 et les Juifs habitant ces quartiers fermés sont réduits à la famine.

Après la rupture du pacte germano-soviétique et l'invasion de l'URSS (22 juin 1941), les armées du Reich qui avancent vers l'Est sont suivies par des "groupes d'intervention" (Einsatzgruppen), qui mettent en oeuvre des fusillades massives dans les territoires enlevés à l'Armée rouge.

Cette "Shoah par balles" aboutira à l'assassinat d'un million de personnes, essentiellement des Juifs et des prisonniers de guerre soviétiques.

- L'industrialisation du génocide -

A ce premier génocide par la faim et les balles, va rapidement s'ajouter le génocide par le gaz, déjà expérimenté en Allemagne pour l'élimination des handicapés.

En Union soviétique, les commandos de la mort suivent la progression de l'armée allemande avec des camions de gazage. En Pologne, ce sont les victimes qui sont amenées sur les lieux d'extermination. Le camp d'Auschwitz-Birkenau, près de Cracovie, expérimente dès l'été 1941 le Zyklon B, sur des détenus soviétiques et des malades. Dans le camp de Chelmno, on procède à l'extermination des Juifs de la région du Warthegau.

Un plan de liquidation de 2 millions de Juifs du gouvernement général (nom de la partie du territoire de Pologne occupée par l'Allemagne mais non directement annexée) est élaboré dès l'automne 1941. C'est l'"Aktion Reinhardt", du nom de Reinhardt Heydrich, l'adjoint du chef de la SS, Heinrich Himmler.

Trois camps de mise à mort sont construits: Belzec, Sobibor et Treblinka. Une fois ces camps opérationnels, les SS et les forces de police liquident les ghettos et y déportent leurs habitants.

- La conférence de Wannsee -

Fin 1941, alors que le programme d'extermination systématique des Juifs est déjà appliqué, il importe à Himmler et à Heydrich de clarifier les responsabilités dans ce qui se prépare. Une réunion de planification sur "la Solution finale de la question juive" avec les directeurs des grands ministères et les dirigeants de la SS est convoquée.

Le 20 janvier 1942, à Wannsee près de Berlin, quinze hauts fonctionnaires du parti nazi et de l'administration allemande entérinent la déportation des Juifs d'Europe de l'ouest, dont ils estiment le nombre à onze millions, et le rôle directeur de la SS.

Le processus industriel d'extermination va s'intensifier. Les Juifs de toute l'Europe sont déportés vers six camps d'extermination, tous situés en Pologne (Auschwitz, Majdanek, Chelmno, Belzec, Sobibor et Treblinka), de manière systématique à partir de l'été 1942.

Auschwitz-Birkenau, devenu le symbole de la Shoah, occupe une place à part: lieu d'extermination, plus de 1,1 million de personnes y ont péri, très majoritairement des Juifs mais aussi des tziganes. Il a aussi été un camp de travail où l'industrie allemande, notamment IG Farben, employait des déportés "sélectionnés" comme esclaves.

Vos commentaires