César 2018 - Sacré meilleur film, "120 battements par minute" séduit lors de la cérémonie des César

César 2018 - Sacré  meilleur film,
evenement

(Belga) Le long-métrage du réalisateur Robin Campillo, narrant l'activisme durant les années sida en France, a été sacré "Meilleur film" vendredi soir à Paris lors de la 43e cérémonie des César. Le film a confirmé son statut de favori, avec six trophées, aux côtés de la production "Au revoir là-haut" pour lequel Albert Dupontel a remporté le prix du "Meilleur réalisateur".

Cette soirée de récompense du septième art français à Paris, préfigure la cérémonie des Oscars outre-Atlantique dimanche. Le film "120 battements par minute", nominé dans 13 catégories, a remporté six trophées, dont le prestigieux prix du "Meilleur film" alors qu'il avait déjà été récompensé du Grand prix au festival de Cannes. L'autre long-métrage favori lors de la cérémonie parisienne était "Au revoir là-haut", tiré d'un roman lauréat du Goncourt sur la Première Guerre mondiale. Ce film, dans lequel joue l'actrice belge Emilie Dequenne, a reçu le trophée de "Meilleur réalisateur" pour Albert Dupontel ainsi que celui de la meilleure adaptation. Le règlement des César interdisant au film lauréat du meilleur film d'être également lauréat du César de la meilleure réalisation, la voie était donc libre en fin de cérémonie pour la consécration du film "120 battements par minute". Celui-ci s'est encore illustré dans la catégorie du meilleur second rôle masculin, attribué à Antoine Reinartz, et du meilleur espoir masculin, pour Nahuel Pérez Biscayart, ainsi que du meilleur scénario original, du meilleur montage et de la meilleure musique originale. Le film "Petit Paysan" a aussi brillé en remportant le César du meilleur acteur pour l'interprétation de Swann Arlaud - en lice avec Daniel Auteuil, Jean-Pierre Bacri, Guillaume Canet, Albert Dupontel, Louis Garrel et Reda Kateb - et celui du meilleur second rôle féminin attribué à Sara Giraudeau. Le César de la meilleure actrice a été placé dans les mains de Jeanne Balibar pour son rôle dans le biopic de Mathieu Amalric sur la chanteuse française Barbara. La comédienne s'est démarquée de Juliette Binoche ("Un beau soleil intérieur"), Emmanuelle Devos ("Numéro Une"), Marina Foïs ("L'Atelier"), Charlotte Gainsbourg ("La Promesse de l'aube"), Dora Tillier ("Monsieur et Madame Adelman") et Karin Viard ("Jalouse"). Aucun film belge n'a été récompensé, "Noces" et "Zombillenium" notamment étaient retenus, toutefois le long-métrage "Loveless" ("Faute d'amour") du Russe Andrey Zvyagintsev, coproduit par la société des frères Dardenne Les Films du Fleuve, a été primé "Meilleur film étranger". "Le Grand Méchant Renard et autres Contes..." de Benjamin Renner et Patrick Imbert (coproduit par Panique!) a été sacré meilleur long métrage d'animation. La coproduction suisse, "I am not your Negro" du réalisateur haïtien Raoul Peck a remporté César du meilleur documentaire. Enfin, la comédienne espagnole Penelope Cruz a été récompensée par un César d'honneur, en présence du cinéaste Pedro Almodovar qui a largement contribué à sa notoriété. Vendredi soir à Paris, le cinéma français s'est aussi mobilisé contre les violences faites aux femmes, dans la foulée du mouvement #metoo, enclenché après les scandales d'harcèlements sexuels à Hollywood. La plupart des participants à la cérémonie des César arboraient sur leur poitrine un ruban blanc marquant leur soutien à cette cause. (Belga)

Vos commentaires