En ce moment
 

Lisa Azuelos et Sandrine Kiberlain couronnées au Festival de l'Alpe d'Huez

Lisa Azuelos et Sandrine Kiberlain couronnées au Festival de l'Alpe d'Huez
La réalisatrice Lisa Azuelos (c), les actrices Sandrine Kiberlain (g) et Camille Claris au Festival de l'Alpe d'Huez le 19 janvier 2019JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Le film "Mon bébé" de Lisa Azuelos a été couronné samedi soir du Grand prix du 22e Festival de l'Alpe d'Huez, son actrice principale Sandrine Kiberlain remportant le prix d'interprétation féminine.

Dans "Mon bébé", en salles le 13 mars, Lisa Azuelos aborde à nouveau, dix ans après "LOL" avec Sophie Marceau, les relations mère-fille à travers l'histoire d'une mère de trois enfants, incarnée par Sandrine Kiberlain, qui a du mal à se séparer de sa petite dernière qui va partir étudier au Canada.

Chronique à la fois drôle et tendre du quotidien d'une femme qui arrive à un tournant délicat de son existence, "Mon bébé" est directement inspiré de la vie de Lisa Azuelos, qui a confié le rôle de Jade à sa propre fille, Thaïs Alessandrin.

"C'est notre histoire", a expliqué la réalisatrice dans un entretien à l'AFP. Voir ses enfants quitter la maison, "ce n'est pas quelque chose de simple, et je voulais vraiment explorer ce que ça fait à l'intérieur du corps, des émotions, tout ce qui remonte, tout ce qu'on ressent".

Le prix du public a été décerné à "Jusqu'ici tout va bien" de Mohamed Hamidi, une comédie sur la banlieue et le choc des cultures, avec le duo Gilles Lellouche-Malik Benthala.

Le prix spécial du jury revient aux "Crevettes pailletées" de Cédric Le Gallo et Maxime Govare, où un champion de natation homophobe est condamné à entraîner une équipe de water-polo gay.

François Civil remporte le prix d'interprétation masculine dans le film "Mon inconnue" de Hugo Gélin, où il tente de reconquérir sa femme, devenue une parfaite inconnue.

Le jury du festival isérois était présidé par l'actrice Alexandra Lamy, accompagnée de Rossy De Palma, Anne Marivin, Rayane Bensetti et Eric Elmosnino. "Mon bébé" succéde à "La finale", une comédie dramatique avec Thierry Lhermitte en grand-père souffrant d'Alzheimer, couronnée en 2018.

Vos commentaires