En ce moment
 
 

Une nouvelle vague d'arnaques téléphoniques sévit en Wallonie: "Il se présente comme un technicien de Microsoft"

Une nouvelle vague d'arnaques téléphoniques sévit en Wallonie:
BELGA / Montage RTL info
 
arnaque, microsoft
 

C'est cyclique: des tentatives d'arnaques, plus ou moins grossières, traversent par vague des pays ou des continents. La dernière en date est un grand classique: par téléphone, une personne visiblement située à l'autre bout du monde se fait passer pour un employé de Microsoft cherchant à vous "aider" à réparer votre ordinateur soi-disant piraté. Si vous mordez à l'hameçon, il pourrait effectivement le devenir. Explications avec Microsoft, que nous avons contacté et qui a horreur qu'on utilise son nom pour commettre de tels actes…

Katja a joint la rédaction de RTL info, via la page Alertez-nous, pour nous faire part de la tentative d'arnaque par téléphone dont elle a récemment été victime. Un inconnu parlant anglais, se faisant passer pour un employé de Microsoft, lui a expliqué que son ordinateur avait un problème et qu'il allait tenter de le réparer.

Si Katja a rapidement raccroché, elle tient à prévenir le plus de monde possible "pour mettre en garde les Belges qui pourraient être touchés".

Qu'est-il arrivé à Katja ?

"Le téléphone a sonné un après-midi. Au bout du fil, une voix sympathique en anglais, au fort accent américain, qui se présente comme étant un technicien de Microsoft Essentials. Il me prévient que mon PC a été hacké, que mes données sont menacées".

Vu qu'il s'exprime en anglais, l'arnaqueur essaie de se donner du crédit en disant qu'un autre interlocuteur va rappeler dans quelques minutes.

"Je raccroche. Cinq minutes plus tard, en effet, un autre appel, une voix avec un bruit de call center (indien ?) en toile de fond. Je traite la personne au bout du fil de stupide et lui dis fermement que je ne crois pas aux scams (un terme qui fait référence à la tentative de soutirer de l'argent ou des infos, NDLR). Je raccroche", nous a expliqué Katja.

"Une vague en Wallonie"

Katja n'est donc pas tombé dans le panneau, mais elle ne fait pas partie des cibles privilégiées. "La plupart du temps, ils appellent en journée, ils cherchent des pensionnés ou des personnes âgées, plus vulnérables, plus crédules", nous a expliqué Katleen Dewaele, porte-parole de Microsoft.

C'est que le géant américain prend très au sérieux les arnaques qui consistent à se faire passer pour Microsoft afin d'accéder à votre ordinateur. "Ils sont parfois très menaçants, très agressifs…". Le groupe a même publié un avertissement sur son site belge.

Et pas de chance pour nous, il y a pic pour le moment dans notre région. "Il y a une vague en Wallonie pour l'instant. Ça arrive en Flandre", nous a-t-on confirmé.

Microsoft ne prendra jamais l'initiative de vous appeler

L'entreprise, qui commercialise depuis longtemps de nombreux logiciels utilisés au quotidien par le grand public (Windows, Office, Hotmail, Skype, etc), a des règles bien précises pour entrer en contact avec ses utilisateurs.

"On ne va jamais prendre proactivement l'initiative d'appeler un particulier. Et s'il y a un dossier en cours, ou une procédure de dépannage, on appelle toujours dans la langue maternelle de l'utilisateur", a poursuivi Katleen Dewaele.

"Mais surtout, sachez qu'on appellerait jamais pour signaler un problème avec l'ordinateur d'une personne".

Que peuvent-ils faire si vous leur faites confiance ?

En s'exprimant en anglais, il y a peu de chance que ces arnaqueurs, certainement basés dans un sombre call-center à l'autre bout de la terre, ne parviennent à leurs fins en Wallonie. Mais imaginons le pire scénario.

Par téléphone, ils vous font croire que votre ordinateur est infesté de virus, et qu'ils vont le réparer pour vous. Vous les croyez.

Ils vous demandent d'aller sur votre ordinateur et de vous connecter à internet. "Souvent, ils demandent de télécharger une application comme Think Viewer, qui permet de prendre le contrôle de votre ordinateur à distance", nous a expliqué Microsoft.

A l'aide de cette application, qui par ailleurs est très utile pour être aidé à distance, ils installent des virus qui paralysent réellement votre ordinateur. "Ensuite, ils demandent de l'argent pour le débloquer. Ils menacent, ils essaient de faire peur ".

Ils peuvent également aller sur votre page web de PC banking, et vous demander, par téléphone, de mettre tous les mots de passe nécessaires pour faire des virements.

Vous êtes victime ? Que faut-il faire ?

Nous vous conseillons donc de raccrocher immédiatement si une personne se faisant passer pour Microsoft vous appelle. Même si elle le fait deux fois de suite.

Hélas, comme pour beaucoup d'arnaques sur internet, le fait que les escrocs soient basés en dehors de l'Europe limite grandement le champ d'action de la justice. Quand bien même l'origine de l'appel est identifiée, que faire ?

Si par malheur, vous êtes tombé dans le panneau, le mieux est tout de même de le signaler au service spécialisé de la Police Fédérale (ecops), avec lequel "Microsoft travaille activement".


Mathieu Tamigniau (Twitter: @mathieu_tam)

 

 




 

Vos commentaires