En ce moment
 

La Grèce se lance dans la bataille contre les sacs plastique de caisse

La Grèce se lance dans la bataille contre les sacs plastique de caisse
 
Grèce

(Belga) Les Grecs, gros utilisateurs des sacs plastique de caisse jusqu'ici gratuits, sont contraints depuis le 1er janvier de payer 0,04 euro par sac, une mesure visant à dissuader leur usage prévue par la législation européenne, selon le ministère de l'Environnement.

L'usage des sacs plastique (dans les supermarchés, boulangeries, pharmacies, commerces etc) est "très grand" en Grèce et représente environ 400 sacs par habitant par an, alors que la moyenne dans les pays de l'Union européenne (UE) n'est que de 280, a indiqué mercredi à l'AFP un responsable du ministère de l'Environnement. "L'objectif est d'arriver à 90 sacs plastique faisant entre 15 et 50 microns d'épaisseur par habitant", comme le prévoit la législation européenne, a précisé ce responsable. Une première mesure, selon le ministère, est de faire payer le consommateur; et si l'objectif n'est pas atteint, le prix montera à 0,07 euro plus TVA par sac plastique en 2019. Le ministère n'exclut pas l'interdiction totale de la vente des sacs plastique de caisse à partir de 2020 si ces mesures s'avèrent inefficaces. Dans le cadre de l'harmonisation de la législation grecque avec celle de l'UE, une décision ministérielle a été publiée en août, suivie d'une loi votée en décembre qui prévoit "une taxe environnementale de 0,03 euro" (0,04 euro TVA compris) pour chaque sac plastique entre 15 et 50 microns, selon les normes prévues par l'UE. Cette taxe doit être versée par le commerçant à l'Organisme grec de recyclage à des fins de promotion de l'utilisation des sacs plastique réutilisables ou biodégradables. Dans un premier temps, les kiosques ("periptero" en grec, les petits commerces sur les trottoirs) et les marchés ambulants ou de fruits et légumes en plein air sont exemptés de cette mesure, car selon une enquête ministérielle l'utilisation excessive des sacs plastique est surtout le fait des supermarchés. Etant donné que la plupart des sacs en plastique sont fabriqués en Grèce, le gouvernement avait dû négocier avec ces usines pour les inciter à fabriquer des sacs de moins de 15 microns ou de plus de 50 microns d'épaisseur. La majorité des pays de l'UE ont déjà harmonisé leur législation avec la directive européenne de 2015 sur les sacs plastique. Certains pays prévoient une taxe, d'autres comme la France et l'Italie ont totalement interdit leur usage. Les sacs plastique de caisse sont interdits dans plus de 35 pays dans le monde. (Belga)

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos