En ce moment
 

Brussels Airlines espère que sa "proposition substantielle" pourra convaincre les syndicats

(Belga) Les négociations entre syndicats et direction ont repris mercredi matin, à 10h00, chez Brussels Airlines, alors que la compagnie aérienne connait son deuxième jour de grève en trois jours. Comme lundi, trois quarts des vols ont à nouveau été annulés, touchant environ 25.000 passagers. L'entreprise espère pouvoir convaincre les représentants des pilotes, qui ont arrêté le travail, avec la "proposition substantielle" qu'elle avait mise sur la table des négociations lundi.

Ce jour-là, les négociations, qui avaient duré de 09h00 à 20h00 et avaient été émaillées de propositions et contrepropositions, n'avaient pas abouti. "Il est important que nous arrivions à une solution", estime Kim Daenen, porte-parole de la compagnie. "Nous avons déposé une proposition sur la table lundi soir dont nous pensons qu'elle se rapproche vraiment des doléances des pilotes, avec beaucoup d'attention pour l'équilibre entre vies privée et professionnelle." Les débats vont se poursuivre ce mercredi. "On parle bien de discussions. Ce n'est pas à prendre ou à laisser. Mais il faut rester dans le cadre qui a déjà été répété et arriver à une solution qui garantisse la croissance pour l'ensemble des 3.900 employés de l'entreprise", insiste la porte-parole. Du côté syndical, on laisse entendre que les discussions seront difficiles, comme elles l'ont été lundi. "Si l'on propose cela aux pilotes, ce sera un 'niet'", avait-on alors confié à la sortie des négociations. La CNE/LBC avait appelé son personnel navigant à également faire grève. Une partie des travailleurs affiliés au syndicat chrétien a ainsi rejoint le mouvement. De nombreux pilotes grévistes sont, quant à eux, une nouvelle fois réunis devant le siège de l'entreprise Le conciliateur social rejoindra direction et syndicats en fin d'après-midi afin de voir où en sont les discussions. (Belga)

Vos commentaires