En ce moment
 
 

La Bourse de Paris stable (+0,02%), Ubisoft dopé par Google

La Bourse de Paris stable (+0,02%), Ubisoft dopé par Google
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT
paris

La Bourse de Paris faisait du sur place mercredi (0,02%), les investisseurs attendant les décisions de la Réserve fédérale américaine, tandis qu'Ubisoft profitait des annonces de son partenaire américain Google dans les jeux vidéos.

A 09H30, l'indice CAC 40 progressait de 0,91 points à 5.426,90 points. La veille, il avait fini en petite hausse de 0,14% marquant sa septième clôture dans le vert d'affilé.

"A neuf jours du Brexit et à quelques heures de la fin du Comité monétaire" de la Banque centrale américaine, "les marchés ont de quoi s'occuper", observe Tangi Le Liboux, analyste chez Saxo Banque. Cette dernière devrait laisser ses taux d'intérêt inchangés après avoir promis qu'elle serait "patiente" avant d'agir à nouveau, mais ce sont ses nouvelles prévisions économiques qui vont attirer l'attention.

Son patron, Jerome Powell, tiendra à 19H30 un point presse après la publication du traditionnel communiqué.

"Même si les marchés n'attendent pas une modification des taux, ils vont surtout être attentifs à d'éventuelles précisions sur les perspectives économiques à venir afin d'avoir plus d'éléments pour anticiper une modification future", selon Saxo Banque.

L'éditeur de jeux vidéo Ubisoft gagnait 2,20% à 77,92 euros après l'annonce par le géant américain Google de projets ambitieux dans le domaine du jeu vidéo, auxquels est associé le groupe français.

Hermès faisait du sur place (-0,03% à 590 euros) après avoir publié un bénéfice net record en 2018, à 1,4 milliard d'euros, grâce à une forte croissance en Chine et au succès de sa maroquinerie, tandis que sa marge opérationnelle est restée au plus haut.

Maisons France Confort reculait de 3,44% à 36,50 euros, son bénéfice net ayant nettement baissé l'an dernier malgré une hausse des revenus.

TechnipFMC prenait 0,19% à 20,74 euros après avoir a remporté un "contrat significatif" auprès du groupe norvégien Equinor (ex-Statoil).

Eurazeo grappillait 0,14% à 69,15 euros après avoir cédé l'intégralité de sa participation restante (soit 4,8%) dans le capital de Moncler pour environ 445 millions d'euros.

Elior chutait de 8,83% à 12,28 euros après une information de presse selon laquelle le fonds PAI Partners serait favori pour la reprise des activités de restauration de concession du groupe.

Vos commentaires