En ce moment
 
 

La Bourse de Paris reprend son souffle (-0,16%)

La Bourse de Paris reprend son souffle (-0,16%)
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris reprenait son souffle (-0,16%) lundi matin, renouant avec la prudence après avoir terminé au-dessus des 5.600 points vendredi, dans l'attente de la décision mercredi de la Banque centrale américaine sur ses taux d'intérêt directeurs.

A 09H36, l'indice CAC 40 reculait de 8,77 points à 5.601,28 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,57%.

"Cette semaine devrait être suspendue à la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed)", a observé dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

A en croire les marchés, la Fed s'apprête à baisser ses taux d'intérêt pour la première fois en onze ans. Son président Jerome Powell a déjà signalé à plusieurs reprises que les incertitudes commerciales, la morosité économique mondiale et surtout la faiblesse de l'inflation américaine (1,5% en mai) étaient "une combinaison de facteurs renforçant les arguments en faveur d'une politique monétaire plus accommodante".

Sur le front des valeurs, Sanofi montait de 2,59% à 77,92 euros, grâce à des prévisions de croissance 2019 plus optimiste qu'auparavant, malgré une perte nette de 87 millions d'euros au deuxième trimestre, causée notamment par la dépréciation massive d'un de ses traitements contre l'hémophilie.

Genfit bondissait de 4,32% à 16,65 euros après avoir annoncé que l'autorité américaine du médicament (FDA) et son équivalente européenne (EMA) "ont toutes les deux accordé la désignation de traitement pour maladie orpheline à Elafibranor", son candidat-médicament vedette, pour le traitement de la cholangite biliaire primaire (PBC), une maladie chronique du foie.

Air France gagnait 1,53% à 9,02 euros. La compagnie aérienne va annoncer cette semaine l'achat ferme d'une soixantaine d'Airbus A220 fabriqués au Canada, afin de renouveler une partie de sa flotte moyen courrier, rapporte le Journal du Dimanche (JDD).

Le secteur automobile souffrait, à l'instar de Plastic Omnium (-1,89% à 23,87 euros), Europcar Mobility (-1,67% à 5,61 euros), Michelin (-1,72% à 102,55 euros), Renault (-1,37% à 51,70 euros) ou encore Valeo (-1,11% à 28,53 euros) et Peugeot (-1,16% à 22,24 euros).

Eurazeo grappillait 0,49% à 61,60 euros. La société d'investissement a annoncé vendredi avoir reçu une offre ferme d'achat du Groupe Bertrand (Quick, Burger King, Hippopotamus, Groupe Flo...) en vue de la cession de la totalité de sa participation dans la chaîne de restauration Léon de Bruxelles.

SoLocal Group montait de 2,21% à 0,79 euro, bénéficiant du fait d'avoir renoué avec un bénéfice net au premier semestre, à 16 millions d'euros, et d'avoir confirmé lundi ses objectifs pour l'exercice en cours.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires