En ce moment
 

Naufrage d'un ferry aux Kiribati: plus de 80 disparus

Naufrage d'un ferry aux Kiribati: plus de 80 disparus

(Belga) Plus de 80 personnes ont disparu dans le naufrage d'un ferry il y a deux semaines près de l'archipel des Kiribati, dans le Pacifique Sud, a annoncé une radio locale, précisant que de nombreux enfants étaient à bord.

Seuls sept rescapés, dont une adolescente de 14 ans, ont été retrouvés la semaine dernière dans un canot à la dérive. Les espoirs de découvrir d'autres survivants sont presque nuls. Radio Kiribati a annoncé mercredi soir que 88 personnes étaient à bord du MV Butiraoi, selon une enquête menée sur l'île de Nonouti, d'où le ferry avait appareillé le 18 janvier. Ce catamaran en bois de 17,5 mètres de long faisait la liaison avec Betio, également dans l'archipel des Kiribati, un voyage de 250 kilomètres. D'après les responsables néo-zélandais qui participent aux recherches, ce navire a été porté disparu le lendemain, le 19. Radio Kiribati a rapporté que 23 mineurs étaient à bord. Ils se rendaient vraisemblablement dans la capitale des Kiribati, South Tarawa, pour y débuter leur trimestre scolaire. Quatre avions des Etats-Unis, d'Australie et de Nouvelle-Zélande participent aux recherches, de même que six bateaux. Le président des Kiribati Taneti Maamau a déclaré mercredi à la radio publique que ce naufrage était "une tragédie" pour l'archipel du Pacifique, mais que les recherches se poursuivaient. "C'est de loin la plus grande catastrophe, non seulement par le nombre, mais aussi du fait des personnes touchées", a affirmé l'ex-président Anote Tong à l'Australian Broadcasting Corporation. Des questions se posent, a-t-il jugé, car les autorités ont attendu une semaine pour déclencher l'alarme alors que le voyage du ferry devait durer deux jours. L'ancien Premier ministre Ieremia Tabai, qui représente l'île de Nonouti, a également critiqué la gestion de cette catastrophe par le gouvernement et demandé "une commission d'enquête indépendante". Les recherches se concentrent désormais sur un deuxième canot de sauvetage. (Belga)

Vos commentaires