En ce moment
 

Ryder Cup: la force de l'équipe européenne? Sa cohésion, assure McIlroy

Ryder Cup: la force de l'équipe européenne? Sa cohésion, assure McIlroy
Rory McIlroy, de l'équipe européenne de Ryder Cup, face à des reporters au Golf National de Saint-Quentin, dans les Yvelines, le 26 septembre 2018FRANCK FIFE

L'ex N.1 mondial de golf Rory McIlroy, qui va disputer à 29 ans sa cinquième Ryder Cup, a estimé mercredi que la force de l'équipe européenne, qui n'a pas perdu sur ses terres depuis 25 ans face aux Américains, réside dans sa cohésion.

"Je pense que la force de l'Europe c'est que nous avons toujours été les uns derrière les autres, et que quelque soient nos différences, nous les mettons de côté pour cette semaine. Nous formons un collectif uni, c'est la voie que nous essayons de suivre", a-t-il expliqué.

"Cela nous a bien servi lors des dernières Ryder que nous avons remportées, en particulier lors des toutes dernières années", a ajouté le Nord-Irlandais.

Les Européens n'ont plus perdu sur leur sol depuis 1993, et ont en revanche été chercher quelques Ryder Cup aux Etats-Unis, dont celle de Medinah en 2012, l'un des plus beaux moments de l'histoire de cette compétition, surtout côté européen.

Pour McIlroy, l'équipe américaine a toutefois adopté "une dynamique (...) un peu plus collective ces dernières années".

"Je pense que c'est avant tout dû à l'arrivée de jeunes joueurs, vraiment fans de la Ryder Cup, et qui en font un moment fort de leur carrière. Vous avez des joueurs comme Jordan (Spieth), Rickie (Fowler) et Justin (Thomas), ils sortent ensemble, ils passent du temps ensemble. Il semble que le collectif soit un peu plus ancré que ce qu'il était dans les années 1990 et le début des années 2000", a-t-il estimé.

"Pour être honnête, je ne vis pas de l'autre côté. Je ne sais pas vraiment ce qui se passe dans leur équipe", a botté en touche l'Espagnol Sergio Garcia, interrogé sur cette nouvelle dynamique côté américain.

"Il semble que cela aille un peu mieux chez eux. Mais chez nous, c'est facile. Cela vient tout naturellement. Je pense que c'est plus facile pour nous", a-t-il estimé.

Pendant plusieurs années, Tiger Woods et son rival Phil Mickelson notamment, régulièrement sélectionnés pour les Ryder Cup, n'entretenaient pas les meilleures relations. Le "Tigre" possède d'ailleurs de très mauvaises statistiques en Ryder Cup: il n'en a remporté qu'une seule en sept participations.

Vos commentaires