En ce moment
 

Safran va développer des démonstrateurs de robots pour l'armée de Terre

Safran va développer des démonstrateurs de robots pour l'armée de Terre
Logo Safran le 25 juin 2017 au Salon international du BourgetERIC PIERMONT

Le ministère des Armées a confié à Safran et à la PME Effidence le développement de trois démonstrateurs de robots terrestres au profit de l'armée de terre, a-t-il annoncé lundi.

L'objectif de cette étude dénommée Furious (FUturs systèmes Robotiques Innovants en tant qu'OUtilS au profit du combattant embarqué et débarqué) "est de tester trois démonstrateurs de tailles différentes au sein d'une section d'infanterie dès 2019", a précisé la Direction générale de l'armement (DGA) dans un communiqué.

Les tests seront effectués au Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (Cenzub) de Sissonne, dans l'Aisne.

"Les missions assignées aux robots terrestres comprendront en particulier la reconnaissance d'une zone, l'exploration de bâtiments et le transport de matériels" et l'étude mettra l'accent "sur des capacités novatrices comme l'autonomie de déplacement en évitant les obstacles dans tous types d'environnements."

Selon la DGA, Furious permettra de préciser les choix technologiques nécessaires dans le domaine de la robotique terrestre et accroître la maturité des technologies utilisées. L'expérience accumulée permettra également "de commencer à définir une doctrine d'emploi des robots au profit des forces terrestres".

Safran Electronics & Defense et Effidence s'appuieront sur une dizaine de PME et de laboratoires français de robotique, parmi lesquels le Centre de Recherche des Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan (CREC).

Le Projet de science et technologie (PST) Furious, qui porte sur les cinq prochaines années, "prépare le futur programme d'insertion de robots terrestres au sein des forces, dans le cadre de Scorpion", a indiqué Safran dans un communiqué séparé.

Scorpion est le programme de renouvellement des capacités de combat de l'armée de terre.

Le plus gros des trois robots sera le véhicule autonome eRider développé par Safran Electronics & Defense en partenariat avec Valeo et PSA, selon Safran.

Vos commentaires