En ce moment
 

Wall Street, fébrile face à la montée des taux d'intérêt, ouvre en baisse

Wall Street, fébrile face à la montée des taux d'intérêt, ouvre en baisse
La Bourse de New York a ouvert en baisse Bryan R. Smith

A découvrir

La Bourse de New York baissait à l'ouverture lundi dans un marché continuant à s'interroger sur la soudaine montée des taux d'intérêt, à l'orée d'une semaine lançant la saison des résultats trimestriels.

Vers 13H45 GMT, l'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,17% à 26.402,00 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,31% à 7.764,17 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,09% à 2.882,92 points.

Wall Street avait terminé déjà dans le rouge vendredi après plusieurs séances marquées par un regain de nervosité des investisseurs face à la brusque tension du marché obligataire: sur la semaine, le Dow Jones a perdu 0,04% après s'être hissé à un nouveau record mercredi, tandis que le Nasdaq a lâché 3,2%.

Lundi, la tendance sur le marché des actions restait en baisse "dans le sillage de l'effondrement des indices chinois et de la crainte suscitée par la rapide remontée des rendements sur les bons du Trésor américain", ont avancé les analystes de Mirabaud Securities Genève.

Après avoir été fermées pendant une semaine pour cause de fête nationale, les places boursières chinoises ont en effet subi lundi le contrecoup de l'escalade généralisée des tensions avec Washington au cours des dernières séances.

Aux Etats-Unis, le marché obligataire était fermé lundi en raison d'un jour semi-férié dans le pays (Colombus day). Mais la soudaine et brusque montée des taux d'intérêt la semaine dernière continuait à planer sur le marché.

Le rendement sur la dette des Etats-Unis à 10 ans est en effet monté à son plus haut niveau depuis 2011 et celui sur la dette à 30 ans à son plus haut niveau depuis 2014.

"On ressent la nervosité des discussions sur la rapidité à laquelle les taux sont montés la semaine dernière et sur la façon dont cela pourrait vraiment constituer un frein pour le marché des actions", a relevé Patrick O'Hare de Briefing.

Les courtiers de Wall Street ont d'une part ces dernières années largement profité des taux maintenus volontairement bas par la banque centrale américaine (Fed) pour emprunter de l'argent peu cher.

Ils redoutent aussi de voir la remontée des taux d'intérêt freiner l'appétit des consommateurs et des entreprises pour les emprunts destinés à l'investissement, à l'achat de biens immobiliers ou de consommation.

Les investisseurs se préparaient par ailleurs à entrer dans le coeur de la saison des résultats du troisième trimestre, avec notamment la publication des chiffres des banques JPMorgan Chase et Citigroup vendredi.

  1. NYSE

Vos commentaires