En ce moment
 
 

Affaire Estelle Mouzin: des fouilles commencent sur une ancienne propriété de Fourniret dans les Ardennes

Affaire Estelle Mouzin: des fouilles commencent sur une ancienne propriété de  Fourniret dans les Ardennes
 
 

Des fouilles sont menées ce lundi sur une ancienne propriété du tueur en série Michel Fourniret dans les Ardennes pour retrouver le corps d'Estelle Mouzin, disparue en 2003 et qu'il a avoué avoir tuée.

Ces fouilles, initialement prévues avant le confinement, sont menées par des militaires sur l'ancienne résidence de Michel Fourniret à Ville-sur-Lumes à partir de ce lundi 22 juin, a indiqué à l'AFP une source policière, confirmant une information du journal l'Union.

Depuis ce matin, le quartier est bouclé, des militaires spécialisés dans la recherche de corps ensevelis sont arrivés et sont restés quelques minutes sur place. La justice s’intéresse particulièrement à la cave de l’habitation, dont le sol aurait été recouvert de béton par celui que l’on surnomme l’ogre des Ardennes.

Des fouilles en deux endroits

Les fouilles en tant que telles n’ont pas concrètement commencé. Les chose se mettent en place tout doucement. La juge d’instruction en charge du dossier était attendue sur place dans l’après-midi, de même que l’avocat de la famille d’Estelle Mouzin.

Un appareil pour réaliser des sondages dans la cave doit également être transporté sur les lieux : un géoradar qui permettra d’analyser le sol sur une profondeur de plus d’un mètre 50. Un drone particulier capable d’étudier très précisément la végétation dans le jardin sera également utilisé.

Par ailleurs ce matin, des enquêteurs sont arrivés également au château de Sautou, où ont vécu Fourniret et sa femme Monique Olivier. L’objectif est le même retrouver le corps de la jeune Estelle. C’est le jardin ici qui est visé.

Fourniret a reconnu le meurtre, il y a plusieurs mois

Après des années de dénégations, l'"Ogre des Ardennes" avait reconnu début mars, lors de son dernier interrogatoire à Paris, l'enlèvement et le meurtre d'Estelle Mouzin, disparue le 9 janvier 2003 alors qu'elle rentrait de l'école à Guermantes (Seine-et-Marne).

Désormais âgé de 78 ans, le tueur en série, connu pour ses déclarations alambiquées, avait déclaré à la juge parisienne qui l'avait mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de mort": "Il est possible que cette image m'indispose (...) et je reconnais là un être qui n'est plus là par ma faute".

Michel Fourniret, qui souffre de problèmes de mémoire, n'a toutefois pas dévoilé l'endroit où il aurait caché le corps de la fillette, demandant cependant à être amené à Guermantes.

Michel Fourniret a été condamné à la perpétuité incompressible en mai 2008 pour sept meurtres, puis de nouveau à la perpétuité en 2018 pour un assassinat crapuleux.




 

Vos commentaires