En ce moment
 

France: la tour Eiffel fermée en raison des conditions météo

La tour Eiffel a été fermée aux visiteurs mardi, en raison des conditions météorologiques, a annoncé la société d'exploitation sur le compte Twitter du monument, alors que Paris et la petite couronne ont été placées en vigilance orange neige-verglas par Météo-France.

"En raison des conditions météorologiques, la tour Eiffel est fermée pour tous nos visiteurs", indique le tweet, invitant à suivre "l'évolution de la situation" sur les réseaux sociaux. La tour Eiffel a reçu en 2017 plus de six millions de visiteurs. Par ailleurs, d'autres perturbations sont également signalées dans le pays.

LA SNCB a indiqué avoir réduit la vitesse de ses trains sur une partie de son réseau en raison de la neige, occasionnant de légers retards, tandis que la LGV Atlantique subissait quelques perturbations. "Depuis ce matin, on a été contraint d'abaisser la vitesse de nos TGV, passant de 320 km/h en moyenne à 220 voire 160 km/h sur les secteurs les plus enneigés", a expliqué la SNCF, jointe par l'AFP. L'assaut de l'hiver s'est intensifié mardi en France, avec neige et verglas en plaine et des températures glaciales.

"Ce sera une vraie incursion de l'hiver, tardive mais bien réelle, avec la rencontre d'un air froid venu des pays scandinaves et d'une perturbation remontant du sud", a expliqué le prévisionniste Sébastien Léas, annonçant "le premier épisode neigeux remarquable de la saison". Dans la capitale française, la neige, qui a fait son apparition lundi mais "pas de manière significative" a continué à tomber mardi. Cinq à dix centimètres étaient prévus en région parisienne.

Le thermomètre pourrait, lui, descendre localement à -10°C, notamment dans le centre de la France. Vingt-deux départements ont activé leur "alerte grand froid" pour l'hébergement des sans-abri. En région parisienne, le préfet a installé une "cellule de crise", et les équipes de maraudes seront renforcées. A Calais (nord), des conteneurs et deux hangars devaient être ouverts aux migrants. Le contraste est grand avec les dernières semaines. Le mois de janvier a été le plus doux depuis plus d'un siècle et une pluviosité record a alimenté des crues dans plusieurs régions, notamment de la Seine à Paris.


Vos commentaires