En ce moment
 

La fille de Richard a disparu il y a 37 ans: de nouvelles recherches sont lancées, il est persuadé qu'elle est en vie

La fille de Richard a disparu il y a 37 ans: de nouvelles recherches sont lancées, il est persuadé qu'elle est en vie

En Allemagne, 37 ans après la disparition de la petite britannique Katrice Lee, les enquêteurs relancent de nouvelles recherches sur les rives de l'Alme, en Rhénanie du Nord. Les parents de la fillette sont sans nouvelle d'elle depuis le 28 novembre 1981. Malgré les années, son père est persuadé qu'elle est toujours vivante.

Les moyens utilisés sont impressionnants. Plus de 100 policiers et militaires se mobilisent en ce moment à Paderborn, le long de la rivière Alme.
 
Les recherches se font centimètre par centimètre. Chaque portion de terrain est retournée, avant d'être placée minutieusement dans des bacs.
 
Le père de Katrice est présent sur les lieux. 37 ans après la disparition de sa fille, c'est l'incompréhension. "Je suis triste. Car ces informations sont dans le dossier depuis 37 ans, et ces recherches auraient dû être menées 37 ans plus tôt", confie Richard Lee.
 
L'objectif est de retrouver Katrice Lee. Le 28 novembre 1981, comme n'importe quel enfant de deux ans, elle accompagne sa mère faire des courses. Ce jour-là, elle disparaît.
 
Près de 40 ans plus tard, le mystère reste entier. L'enquête se concentre cependant autour d'un homme.
 
"Il a été vu portant un enfant avec des vêtements similaires et entrant dans une voiture verte. Une voiture verte a aussi été aperçue sur le pont au-dessus de la rivière où nous sommes aujourd'hui, les jours suivant la disparition", déclare Richard O'Leary, adjudant de l'armée.
 
En ce moment, des bâches noires délimitent le périmètre des recherches. Il fait une centaine de mètres. Il se focalise sur les rives du cours d'eau.
 
Pour le père de Katrice, c'est un moment extrêmement difficile, mais important. "Si Katrice vit dans un mensonge, elle est dans une autre famille et parle sans doute une autre langue. Elle entendra peut-être cette information et elle se dira 'Oui, c'est moi!'", espère toujours le père de la disparue.

Un espoir immense, mais compréhensible. Les recherches vont durer plusieurs semaines. En attendant, ce père se rattache à ce qu'il peut.

Vos commentaires