En ce moment
 
 

La Pologne démembrée, annihilée et martyrisée par l'occupant nazi

histoire

(Belga) Le 1er septembre 1939, l'invasion de la Pologne par l'armée allemande plonge l'Europe dans la Seconde Guerre mondiale. La Pologne est la première pièce d'un domino à l'échelle du continent qui entraînera quasi toutes les nations sous la férule nazie. Isolée et démembrée, la Pologne et sa population vivront la page la plus sombre de leur histoire: pays dévasté, population martyrisée et soumise, économie pillée et communautés juives exterminées.

A l'exception de l'Union soviétique, la Pologne a subi les plus lourdes pertes en vies humaines sur le continent européen durant la guerre. Plus de six millions d'invidus sont morts durant l'occupation nazie. Dès la fin de la campagne polonaise et du partage du territoire avec l'Union soviétique, l'ambition des Allemands était de faire du reliquat polonais, un futur territoire à coloniser. Dès octobre 1939, les territoires occupés par les Allemands sont regroupés au sein du Gouvernement général de Pologne, une structure nazie visant à administrer les nouveaux territoires. Les territoires orientaux, occupés par les Soviétiques, seront conquis en 1941 par les Allemands lors de l'invasion de l'URSS (Opération Barbarossa). Les Slaves, considérés par des sous-hommes par les Nazis, doivent en payer le prix: extermination de l'élite polonaise, pillage économique, exploitation des civils, persécution du clergé catholique, etc. Des milliers de Polonais sont déplacés, abattus sommairement en représailles aux faits d'armes de la résistance, massacrés ou tout simplement soumis au bon vouloir de l'occupant. Le martyre de la Pologne c'est aussi l'extermination programmée des millions de Juifs qui débute dès l'occupation du pays. L'élimination progressive des Juifs commence par la saisie de leurs biens, suivi par leur enfermement dans d'innombrables ghettos dont les plus tristement célèbres sont ceux de Varsovie et de Lodz et enfin leur extermination dans les camps de Treblinka, Chelmno, Maïdanek, Sobibor, Belzec et Auschwitz, le plus notoire de cette macabre liste. Jusqu'aux derniers jours de l'occupation allemande, la Pologne a subi un calvaire sans fin. Après avoir vécu sous le joug nazi, la Pologne tombera sous la sphère soviétique pendant 45 ans avant de pouvoir, enfin, renouer avec la démocratie en 1990. (Belga)

Vos commentaires