En ce moment
 

Les gouvernements européens marchandent des vies humaines, accuse MSF

Italie

(Belga) Les gouvernements européens doivent cesser de marchander des vies humaines, appelle dimanche Médecins Sans Frontières (MSF) alors que les 630 migrants secourus par l'Aquarius arrivent enfin à Valence après un périple long d'une semaine. La semaine dernière, le gouvernement italien avait décidé de fermer ses ports, empêchant ces réfugiés de débarquer de l'Aquarius, le navire affrété par SOS Méditerranée et MSF pour les sauver. Finalement, l'Espagne a accepté de les accueillir, ce qui a signifié un périple de 1.300 km pour atteindre le port de Valence.

MSF appelle les gouvernements européens à faire du sauvetage en mer une priorité alors qu'approche un Conseil européen, les 28 et 29 juin. "Ils doivent faciliter le désembarquement des rescapés dans les ports européens les plus sûrs et les plus proches, là où les personnes pourront accéder à une prise en charge adéquate", plaide l'ONG. L'Europe doit aussi "garantir que ceux qui doivent bénéficier des mécanismes de protection internationale pourront déposer une demande d'asile ou faire valoir leurs droits". MSF déplore que "les gouvernements européens ne cherchent pas à sauver la vie des migrants et des réfugiés en mer. Leur unique obsession est de fermer leurs portes et de renforcer leurs frontières". Elle rappelle qu'en 2018, plus de 500 personnes se sont déjà noyées dans les eaux de la Méditerranée centrale. Elle exige l'arrêt "d'urgence" des tentatives d'empêcher les "initiatives non-gouvernementales de sauvetage en mer". Pour l'organisation, il faut plutôt mettre en place un "dispositif de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale dont l'objectif est de sauver des vies". (Belga)

Vos commentaires