En ce moment
 
 

Coronavirus en France: Jean Castex présente la levée des restrictions

Coronavirus en France: voici l'agenda de levée des restrictions
 
 

Réouverture des écoles avec un "protocole très strict" et des tests massifs, fin des limites de déplacements en journée le 3 mai, réouverture progressive mi-mai de commerces et lieux de culture: Jean Castex a dévoilé jeudi les premières étapes de la levée des restrictions, jugeant que le pic de la 3e vague de Covid-19 était passé.

Commandes "massives" d'autotests pour la reprise scolaire, des contraintes de déplacement levées dès le 3 mai et un allègement des mesures à partir de la mi-mai "envisagé" pour les commerces, la restauration, le sport et la culture: voici les principales annonces de Jean Castex.

Le pic de la troisième vague semble donc derrière nous

"Nous constatons depuis dix jours une baisse réelle de la circulation virale", a annoncé jeudi le Premier ministre lors d'une conférence de presse. "Le pic de la troisième vague semble donc derrière nous et la baisse de la pression épidémique est engagée", s'est-il félicité, précisant que la France a atteint "le haut de la vague des hospitalisations et nous pouvons espérer le début d'un reflux d'ici quelques jours".

Ecoles: réouvertures confirmées lundi sous conditions "strictes"

Le chef du gouvernement a confirmé la réouverture des crèches et des écoles à partir de lundi. "Dès le 26 avril, tous les élèves des écoles maternelles et élémentaires ainsi que leurs enseignants regagneront leurs classes, fidèles à notre objectif depuis la fin du premier confinement d'assurer aux élèves la continuité de ce lien physique le plus qu'il soit possible". Collégiens et lycéens reprendront aussi les cours lundi, mais à distance pour une semaine, avant le retour en classe le lundi 3 mai.

Pour le bon déroulement de cette reprise des cours en deux temps, M. Castex a annoncé "dès la semaine prochaine, plus de tests salivaires pour les écoles élémentaires", précisant l'objectif d'en réaliser "600.000 tests d'ici la mi-mai". Ce dispositif de dépistage sera concentré dans "les départements où l'incidence est la plus élevée", a-t-il souligné. "Nous fermerons la classe dès qu'il y a un cas de contamination", a souligné le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer.

Commandes "massives" d'autotests

Pour préparer le retour en classe, l'Etat a "passé des premières commandes massives - 64 millions d'autotests - qui arriveront à partir de la semaine prochaine", a indiqué M. Castex. Ils "seront proposés à tous les personnels et à tous les lycéens, à partir du 3 mai date de la reprise des cours en présentiel".

Déplacement: contraintes levées le 3 mai

"A partir du 3 mai, nous pourrons lever les contraintes de déplacement en journée", qui sont actuellement limitées à 10 km autour du domicile, a précisé le chef du gouvernement. Le couvre-feu sera toutefois maintenu au moins jusqu'à la mi-mai.

Réouvertures envisagées "autour de la mi-mai"

"Sous réserve de l'évolution de la situation sanitaire, nous pourrons envisager un nouveau train de réouverture autour de la mi-mai qui pourrait commencer par les commerces, certaines activités culturelles et sportives et les terrasses" a précisé le chef du gouvernement, sans en dire plus pour l'instant.

Couvre-feu au moins jusqu'à la mi-mai

Jean Castex a annoncé que le couvre-feu, actuellement fixé à 19H00, serait "maintenu jusqu'à nouvel ordre" et que "nous verrons à la mi-mai, étape suivante, où en sera la situation épidémique".

Contrôles renforcés aux frontières

Pour empêcher l'arrivée de variants sur le territoire français, M. Castex a annoncé la mise en place à partir de vendredi "d'un système de contrôle renforcé pour les personnes arrivant du Brésil, d'Argentine, du Chili, d'Afrique du Sud et d'Inde". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a précisé que les passagers provenant de ces pays seront "tous" soumis à une quarantaine de 10 jours.

Le vaccin Johnson & Johnson à partir de samedi

Le Premier ministre s'est efforcé de lever les doutes sur le vaccin Astra Zeneca. "J'ai 55 ans et je me suis vacciné avec l'AstraZeneca, comme 40 millions de personnes dans le monde", a-t-il rappelé, invitant "chacune et chacun de ceux qui le peuvent à en faire de même".

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé que le vaccin Johnson Johnson sera administré "à compter de ce samedi", devenant ainsi le quatrième disponible sur le territoire.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires