En ce moment
 
 

Charles Michel: "Nous sommes en état d’alerte maximale"

  • Jambon%3A%20%22Pas%20de%20menaces%20particuli%C3%A8res%20pour%20le%20moment%20en%20Belgique%22

  • Reynders: "Quelques Belges cherchent des membres de leur famille"

 
 

Le Premier ministre de notre pays s'est exprimé dans notre édition spéciale.

Interrogé par Caroline Fontenoy, Charles Michel a d'abord tenu à exprimer son soutien à la France."Nous sommes sous le choc, il s’est passé ce que l’on redoutait. Pour la première fois, il y a un acte qui est massif et qui vise à assassiner à l’aveugle des personnes totalement innocentes. Nous sommes totalement mobilisés, j’ai parlé il y a quelques instants avec le président François Hollande et nous coopérons totalement ensemble. J’ai également affirmé, au nom de la Belgique, tout le soutien que nous voulons apporter à la France".

A l’heure actuelle, le Premier Ministre ne peut pas confirmer ou infirmer que des terroristes auraient été transportés par un véhicule équipé d’une plaque belge. "Une enquête est en cours, je ne confirme rien pour le moment. Il y a même des informations de police qui sont en cours à Paris. Nous allons continuer à collaborer avec la France à tous les niveaux"

Pour lui, il ne faut surtout pas céder à la panique. "Il ne faut pas céder à la peur. C’est le piège des terroristes : ils veulent semer la peur. Soyons lucides, soyons vigilants. Le risque zéro n’existe malheureusement pas mais nous pouvons travailler pour améliorer les protections".


"Ces derniers mois, il y a eu près de 160 condamnations en Belgique pour des dossiers liés au terrorisme"

Le Premier ministre explique également que la collaboration avec la France a menée à de nombreuses arrestations chez nous. "Ces derniers mois, il y a eu près de 160 condamnations en Belgique pour des dossiers liés au terrorisme. C’est gigantesque et tout cela est possible parce qu’il y a une collaboration. Depuis un an, nous avons réussi à renforcer les coopérations en matière de renseignements mais c’est une bataille sans cesse inachevée. Les terroristes s’adaptent eux aussi à nos améliorations. Nous devons être en permanence très réactifs."

"Le niveau 2 est déjà un niveau élevé"

Actuellement le niveau d’alerte de l’OCAM (Organe de coordination pour l'analyse de la menace) est toujours au niveau 2 mais cela pourrait changer. "Les évaluations sont encore en cours pour le moment. Nous allons suivre la situation minute après minute. Nous sommes en état d’alerte maximale. Le niveau 2 et parfois le niveau 3 sont déjà des niveaux élevés. Des décisions ont été prises immédiatement pour renforcer la vigilance".

Charles Michel a également précisé que les contrôles seront renforcés dans les aéroports et dans certaines gares.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires