En ce moment
 

Le corps d'Angélique, 13 ans, retrouvé dans une forêt du nord de la France: l'homme arrêté, déjà condamné pour viol, a avoué les faits

Le corps d'Angélique, 13 ans, retrouvé dans une forêt du nord de la France: l'homme arrêté, déjà condamné pour viol, a avoué les faits

L'inquiétude a viré au drame près de Lille: disparue depuis mercredi, Angélique, une adolescente de 13 ans, a été retrouvée morte dans la nuit de samedi à dimanche à Quesnoy-sur-Deûle (Nord). Un homme, déjà condamné pour viol, a "avoué les faits" en garde à vue.

Angélique, cheveux châtain clair, yeux bleus, mesurant 1,50 m, avait disparu depuis mercredi 16H30 dans la commune de Wambrechies, à quelques kilomètres seulement de Mouscron, selon un avis de recherche de la police diffusé sur internet. Elle a laissé "un mot disant rejoindre des copines pour ensuite rentrer, mais n'est jamais rentrée" chez elle, relataient les policiers qui jugeaient cette disparition "inquiétante", d'autant que la famille avait écarté l'hypothèse d'une fugue.


L'homme arrêté a mené les policiers jusqu'au corps d'Angélique

Samedi, en fin de journée, "de nouvelles investigations et des recoupements ont conduit les enquêteurs" à placer en garde à vue un homme âgé de 45 ans, habitant de Wambrechies, a relaté le parquet de Lille dans un communiqué. "Celui-ci a très rapidement avoué les faits, et a emmené ces enquêteurs", à l'endroit "où il avait abandonné le corps de la jeune fille".

Angélique a été retrouvée morte dimanche peu avant 02H00, sur un chemin forestier à Quesnoy-sur-Deûle, à une dizaine de kilomètres au nord de Lille, selon une source policière.

Sur le casier judiciaire de l'homme interpellé figure "une condamnation datant de 1996 pour des faits commis en 1994, qualifiés de viol avec arme, attentats à la pudeur aggravés et vol avec violence", selon le parquet qui précise que le suspect était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d'infractions sexuelles.

Les magistrats ne donnent en revanche pas d'indications sur les circonstances de la mort de l'adolescente. "Les investigations et la garde à vue se poursuivent", ajoute seulement le parquet qui précise qu'une autopsie sera effectuée lundi.


De grands moyens ont été déployés pour retrouver l'adolescente

Angélique a été aperçue pour la dernière fois mercredi à 16H30 dans le quartier de l'Agrippin, près de son domicile, avait indiqué la mairie de Wambrechies. Depuis le signalement de sa disparition, des moyens importants avaient été diligentés par la sécurité publique et la police judiciaire. La police a notamment mobilisé dès jeudi une brigade cynophile, et des pompiers plongeurs avaient été sollicités pour la recherche d'un corps à proximité du port de plaisance de Wambrechies, en bordure de la Deûle.

Une battue avait également été organisée à Wambrechies vendredi après-midi rassemblant une centaine de personnes, dont des proches de la jeune fille. Une autre était prévue dimanche après-midi à Marquette-lez-Lille, commune voisine de Wambrechies.

Un jeune garçon l'avait vue partir avec un homme qu'elle semblait connaître

Samedi, le "seul élément" en possession de la police "était le témoignage d'un enfant de 10 ans qui aurait vu la jeune fille partir volontairement avec un homme mercredi soir", selon une source policière. "Un jeune garçon l'avait vue partir avec un homme qu'elle semblait connaître", confirme le parquet dans son communiqué.

"C'est avec beaucoup d'émotion et de tristesse que nous avons appris le décès d'Angélique", a réagi la mairie dimanche sur son site internet. "Nous sommes tous frappés d'horreur face à ce tragique évènement. Toute la ville est solidaire de la famille et s'associe à sa douleur".

Vos commentaires