En ce moment
 
 

EDITO sur les gilets jaunes: vers une post-démocratie ?

EDITO sur les gilets jaunes: vers une post-démocratie ?

Samedi la France a connu une 8ème journée de mobilisations des gilets jaunes. Une fois de plus des débordements ont eu lieu principalement à Paris avec deux évènements qui ont marqué l’opinion. Le passage à tabac d’un gendarme par un boxeur professionnel et surtout l’attaque d’un ministère avec un engin de chantier. La question est toujours la même : Comment Emmanuel Macron peut-il sortir de cette situation ?

Emmanuel Macron a condamné très fermement les évènements de samedi: "Une fois encore, une extrême violence est venue attaquer la République – ses gardiens, ses représentants, ses symboles. Ceux qui commettent ces actes oublient le cœur de notre pacte civique. Justice sera faite. Chacun doit se ressaisir pour faire advenir le débat et le dialogue", a-t-il écrit dans un tweet.

Entre débat et casseurs

Il y a un paradoxe entre d’un côté un début d’organisation des gilets jaunes (notamment à Marseille ce weekend dans le locaux du journal la Provence)  des gilets jaunes qui semblent prêts à participer au grand débat national lancé par le président, et de l’autre tous ces casseurs somme toute peu nombreux, mais ils représentent une véritable minorité active qui met en échec médiatique toute initiative du gouvernement semaine après semaine. Attaquer un ministère ça ne s’était pas produit depuis des dizaines d’années... lire la suite

Vos commentaires