En ce moment
 

France: le parti présidentiel critique la presse sur les "ristournes" au candidat Macron

(Belga) Le parti présidentiel La République en marche (LREM) a accusé dimanche la presse de "monter en épingle des pseudo-révélations" dans l'affaire des avantages dont aurait profité pendant sa campagne électorale le candidat Emmanuel Macron, notamment pour la location de salles où il a tenu meeting.

"Sans doute n'est-ce pas la faute des autres journalistes si le travail de +l'investigation+ n'était pas sérieux. Mais nous sommes malgré tout en droit d'espérer que les journalistes, quel que soit le média pour lequel ils travaillent, rappellent que l'ensemble des +ristournes+ mises en cause par Radio France représente exactement 0,56% de nos dépenses de campagne (93.261 euros sur 16.578.781 euros de dépenses validées par la Commission nationale des comptes de campagne, CNCCFP)", se défend le parti dans un communiqué. "Autrement dit, après un an d'enquête, (...), les +limiers+ de Radio France considèrent implicitement que 99,44% de nos dépenses sont légales", ironise-t-il à la suite d'informations diffusées jeudi par la radio publique Franceinfo qui fait partie du groupe Radio France. "Journalistes, que vous considériez que c'est votre travail de consacrer vos ressources et votre temps à enquêter sur des procédures qui sont closes et qui ont été légalement validées de manière indépendante, c'est votre droit le plus strict (...) Que vous considériez que c'est votre travail de monter en épingle des pseudo-révélations pour jeter le doute sur l'ensemble d'une campagne, c'est votre droit le plus strict, là encore. Mais dans ce cas, faites le travail jusqu'au bout", peut-on encore lire dans le texte de LREM. La présidence avait de son côté rapidement réagi après la diffusion des résultats de l'enquête de Franceinfo, réaffirmant que "les comptes de campagne du candidat Emmanuel Macron avaient été validés par les autorités compétentes en la matière". (Belga)

Vos commentaires