En ce moment
 
 

France: un trou géant s’est brutalement formé à Amiens, il pourrait être dû à "l'effondrement d'une cave médiévale"

France: un trou géant s’est brutalement formé à Amiens, il pourrait être dû à
©Twitter/@vnce__

Un trou de cinq mètres de profondeur et dix mètres de large s'est formé dans le centre-ville d'Amiens dans la nuit de dimanche à lundi, et pourrait être dû à "l'effondrement d'une cave médiévale", a-t-on appris mardi auprès des services municipaux.

Constaté lundi aux alentours de 6 heures du matin par une patrouille de la police municipale, le trou s'est formé sur la place Debouverie, en plein centre-ville, "à la hauteur de la terrasse d'une brasserie actuellement fermée pour congés", a expliqué Amiens métropole dans un communiqué.

Sur les photographies envoyées par la ville, la véranda de la brasserie semble en équilibre au dessus du trou béant, dans lequel on distingue des tuyauteries brisées.

Six commerces, incluant la brasserie, ont dû être fermés par précaution et "trois locataires de l'immeuble situé au-dessus de la brasserie ont été invités à quitter leur logement", a précisé la mairie.


"Il y avait une cave datant du Moyen-âge"

"En observant de vieux fonds d'archives, on s'est rendu compte qu'à l'emplacement exact de l'effondrement il y avait une cave, (...) datant du Moyen-âge, en second niveau, à cinq ou six mètres de profondeur. L'une des hypothèses est que cette cave aurait rompu et aurait entraîné le sol" en surface, a expliqué à l'AFP Caroline Merle, technicienne du service de gestion des risques.

Le terrain est maintenant "stabilisé", et "a priori, il n'y a pas de risque d'effondrement" de bâtiments proches, a-t-elle précisé.

"Je suis heureuse qu'il n'y ait pas eu de blessé", a réagi auprès de l'AFP la maire d'Amiens Brigitte Fouré, jugeant que si le sol s'était effondré "à un autre moment de la journée, et pas en plein mois d'août, on aurait pu avoir une vraie catastrophe".

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires