En ce moment
 

L'opposition russe rend hommage à Nemtsov, trois ans après son assassinat à Moscou

L'opposition russe rend hommage à Nemtsov, trois ans après son assassinat à Moscou
Des fleurs déposées dimanche 25 février 2018 à Moscou devant l'immeuble où a été tué l'opposant Boris Nemtsov il y a trois ansVasily MAXIMOV
Russie

Des milliers de Moscovites, parmi lesquels des figures de l'opposition, ont défilé dimanche à Moscou pour rendre hommage à l'opposant Boris Nemtsov, assassiné il y a trois ans au pied du Kremlin, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les participants à cette marche autorisée, qui a eu lieu à moins d'un mois de la présidentielle russe, portaient des portraits de Nemtsov et des fleurs et brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Je n'ai pas peur" et "Nous nous souvenons, nous ne pardonnerons pas".

"Il y a toujours beaucoup de monde qui vient à ce défilé. Cela veut dire qu'on se souvient de Nemtsov et qu'on le respecte", a déclaré à l'AFP Ksenia Babitch, 30 ans, qui vient chaque année rendre hommage à l'opposant tué.

Selon la police de Moscou, quelque 4.500 personnes ont participé à cette marche dans la capitale russe, alors que les températures sont descendues à -14° Celsius. Selon des observateurs pro-opposition, le rassemblement a réuni plus de 7.000 participants.

Celui qui jouait un rôle central dans l'opposition à Vladimir Poutine et avait été vice-premier ministre à l’époque du président Boris Eltsine, a été abattu de quatre balles dans le dos le 27 février 2015.

En juillet 2017, cinq Tchétchènes, originaires des républiques musulmanes de Tchétchénie et d'Ingouchie, dans le Caucase russe, ont été condamnés pour ce meurtre à des peines de 11 à 20 ans de prison par un tribunal de Moscou.

A l'issue du procès, la famille de la victime avait cependant dénoncé un "fiasco total" de la justice, qui n'est notamment pas parvenue à retrouver le commanditaire, un Tchétchène également.

"Ceux qui ont commandité cet assassinat sont libres, personne ne les a cherchés", a accusé, pendant le défilé, Sergueï Mitrokhine, qui dirige le parti libéral Iabloko.

"Ce n'est pas une simple marche à la mémoire de Nemtsov, c'est une protestation contre les autorités qui ont permis son assassinat", a déclaré à l'AFP Irina Bagaïeva, une professeure de français de 61 ans, qui participe chaque année à ce rassemblement avec son mari.

"Cet homme a été tué pour ses vues politiques. Et dans la Russie d'aujourd'hui, nous devons nous en souvenir", a souligné pour sa part Ksenia Sobtchak, journaliste de télévision proche de l'opposition libérale et candidate à l'élection présidentielle du 18 mars.

A Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie, plusieurs centaines de personnes ont également défilé pour rendre hommage à Boris Nemtsov, brandissant en particulier des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "Poutine, où est le commanditaire ?".

Pour sa part, le maire de Moscou Sergueï Sobianine a annoncé qu'une plaque commémorative serait inaugurée sur la façade de l'immeuble moscovite où avait habité Boris Nemtsov.

Vos commentaires