En ce moment
 
 

Mort de Michel Fourniret: en 2004, 15 ans après son enlèvement, le corps de la jeune Namuroise Elisabeth Brichet était retrouvé

Mort de Michel Fourniret: en 2004, 15 ans après son enlèvement, le corps de la jeune Namuroise Elisabeth Brichet était retrouvé
 
 

Le tueur en série français Michel Fourniret est mort ce lundi 10 mai, à l'âge de 79 ans. Il a été condamné deux fois à perpétuité pour les meurtres de huit jeunes femmes et adolescentes, et était poursuivi pour plusieurs autres crimes dont la disparition d'Estelle Mouzin.

Surnommé l'Ogre des Ardennes, c'est dans cette région limitrophe entre la Belgique et la France qu'il a sévi durant des décennies. Il a fait une victime belge, Elisabeth Brichet, âgée de 12 ans seulement et qui habitait Saint-Servais, près de Namur.

Terrible calvaire

Elisabeth Brichet avait été repérée alors qu'elle rentrait chez une amie, à 400 mètres de son domicile. Peu après sa sortie, le 20 décembre 1989 vers 19h, la voiture de Michel Fourniret s'est arrêtée à sa hauteur. Michel Fourniret lui a demandé de les guider, lui et sa femme, vers un médecin pour soigner leur bébé de 15 mois.

Le piège s'est refermé sur l'adolescente dont le calvaire durera des heures. Elle est emmenée de force à Floing, près de Sedan, au domicile du couple. Elle est attachée et enivrée en vue d'être abusée. Mais Michel Fourniret n'y parvient pas.

Après quelques heures de sommeil, Monique Olivier a conduit Michel Fourniret et Elisabeth au château du Sautou, une ancienne propriété du couple située dans les Ardennes françaises. Il a tenté de la violer.

Après lui avoir dit "le voyage se termine, c'est fini", Michel Fourniret a tenté de l'étouffer avec un sachet de plastique transparent. Il l'a finalement étranglée et a déposé son corps dans un congélateur avant de l'enterrer dans un trou profond situé sur son terrain.    

Enquête longue et compliquée

Ce n'est que près de 15 ans plus tard que sa disparition sera élucidée. Les enquêteurs, qui auront parfois des rapports difficiles avec la famille d'Elisabeth Brichet, exploreront de nombreuses pistes, sans succès.

Elles conduiront notamment le juge d'instruction aux Canaries et à s'intéresser à un cinéaste qui se tuera en voiture peu après avoir dit aux enquêteurs namurois de la cellule Elisabeth Brichet qu'il avait des déclarations importantes à faire.

La maman d'Elisabeth, Marie-Noëlle Bouzet, aujourd'hui installée au Canada, a constamment relancé les enquêteurs.

Sa disparition n'a été élucidée que le 28 juin 2004, après les aveux de Monique Olivier. Michel Fourniret avouera deux jours plus tard et conduira, le 3 juillet 2004, à l'exhumation du corps, enterré à l'arrière du château du Sautou.




 

Vos commentaires