Nordahl Lelandais a consulté des sites pédopornographiques avant et après avoir tué la petite Maëlys

Nordahl Lelandais a consulté des sites pédopornographiques avant et après avoir tué la petite Maëlys

Acculé après l'apparition de nouveaux indices, Nordahl Lelandais avait fini par avouer le 14 février, après six mois de silence, avoir tué "involontairement" Maëlys, une fillette de 8 ans, disparue fin août lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, un gros bourg de l'est de la France.

S'il a fourni aux enquêteurs des indications qui leur ont permis de retrouver les restes de l'enfant, l'ancien maître-chien a jusqu'ici refusé de s'exprimer sur les circonstances de sa mort.

D'après France Bleu Isère, le 27 août, quelques heures avant et après la mort de la fillette, Lelandais a consulté des sites pédopornographiques.

Le meurtrier présumé de l'enfant a consulté ces sites internet avant que les gendarmes ne l’entendent pour la toute première fois comme témoin dans la soirée. Lundi, la justice examinera ces éléments de l'enquête. 

Vos commentaires