En ce moment
 
 

Antoine, un Belge, a passé la soirée avec Théo Hayez avant qu'il ne soit porté disparu: "Je ne l'ai pas vu partir"

Il est introuvable depuis près de 20 jours. Théo Hayez, un jeune bruxellois de 18 ans, est porté disparu en Australie. Il a été vu sur place pour la dernière fois alors qu'il sortait d'une boîte de nuit. Une vaste opération de recherches a été lancée pour le retrouver.

Le 17 juin dernier, la police australienne diffuse une nouvelle vidéo du jeune homme. Sur celle-ci, on l’aperçoit chez un caviste. Sur place, il ne reste que quelques minutes avant de partir en direction du Cheeky Monkeys Bar, une boîte de nuit située sur Byron Bay. Sur les images de vidéosurveillance, Théo n’est pas seul. Il se trouve en compagnie d’Antoine Van Laethem, 19 ans. Antoine est belge lui aussi. Tous deux se sont rencontrés en Australie et ont sympathisé.

Dans une interview reprise par plusieurs médias australiens dont The Weekly Times, Antoine se confie. Il raconte avoir passé une partie de la soirée avec Théo et d’autres amis. "Je ne l’ai pas vu partir, je ne savais pas qu’il était parti avant nous", raconte Antoine.


Antoine met en cause la responsabilité de l'auberge

Le quotidien rapporte que Théo aurait été viré par le personnel du bar. Des images de vidéosurveillance montrent le Belge quitter l’établissement vers 23 heures. A cet instant, il est encore actif sur Facebook, il échange avec un membre de sa famille.

Mais ce qu’il s’est passé ensuite reste un mystère entier. Antoine raconte n’avoir eu aucune nouvelle depuis. Ce n’est que 3 jours après que la police est prévenue. C’est l’auberge de jeunesse dans laquelle séjournait le jeune homme qui a prévenu les forces de l’ordre. Selon l’ami de Théo, le signalement aurait dû se faire bien avant. Théo aurait dû quitter les lieux le 3 juin. Mais l’établissement n’aurait pas vérifié la chambre avant le 6 juin. Le signalement à la police a donc été fait plusieurs jours après la disparition du jeune homme.

Mercredi, les recherches se concentraient toujours sur les alentours du phare de Byron Bay, où un dernier signal du téléphone portable de Théo Hayez (18 ans) a été enregistré par une borne. Les fouilles ont toutefois été déplacées légèrement vers un versant d'une falaise à l'ouest du phare, entre le lieu dit "The Pass" et le phare.


Whatsapp collabore pour aider les enquêteurs

Lors d'une conférence de presse lundi, la police australienne a confirmé qu'un dernier signal du GSM de Théo Hayez avait été enregistré le 1er juin à 13h42, plus de 12h00 après qu'il eut été aperçu pour la dernière fois au sortir d'une boite de nuit le 31 mai vers 23h30. A la suite de l'appel lancé par le père du disparu, Laurent Hayez, le service de messagerie WhatsApp a consenti a collaborer avec la police australienne pour faire avancer l'enquête.

La police belge se concentre elle sur les personnes avec lesquelles Théo Hayez a été en contact avant sa disparition, informe par ailleurs l'agence de presse AAP. Mercredi, des recherches ont été menées par des volontaires au nord de la plage de Belongil, qui fait face à l'hôtel où le jeune homme avait loué une chambre, une initiative lancée par la communauté de Byron Bay indépendamment de la police.

Vos commentaires