Argentine: la bourse se ressaisit dans l'attente de l'aide du FMI

Argentine: la bourse se ressaisit dans l'attente de l'aide du FMI
Un trader à la Bourse de Buenos Aires, le 18 juin 2018Eitan ABRAMOVICH

La Bourse de Buenos Aires s'est ressaisie mardi (+5,29%) après une chute de 8,33% lundi et le peso est resté pratiquement stable, quelques jours après son effondrement, dans un pays scruté par les marchés et sur le point de recevoir un important prêt du FMI.

Les marchés ont été secoués après le limogeage, samedi, du ministre de l'Energie et de celui de l'Industrie de la troisième économie d'Amérique latine, en soins intensifs après une forte agitation sur le marché des changes depuis le début de l'année (-35% face au dollar).

De nature à rassurer les marchés, le Fonds monétaire international (FMI) doit officiellement approuver mercredi le prêt de 50 milliards de dollars accordé à l'Argentine, qui recevra vendredi un premier versement, de 15 milliards de dollars.

Le gouvernement argentin espère que ce versement stabilisera le marché des changes, malgré le fait que le pays garde un mauvais souvenir du FMI. Nombre d'Argentins estiment que l'institution est en partie responsable de la crise économique de 2001 et du défaut de paiement qui s'en était suivi.

Le peso argentin s'est déprécié de 35% depuis le début de l'année, de 10% en juin. La crise du peso est due à un manque de confiance chronique dans la monnaie et à la fragilité de la 3e économie d'Amérique latine.

Mardi, l'indice Merval de la Bourse de Buenos Aires a augmenté de 5,29%, après une chute de 8% lundi. A la clôture des marchés mardi, le taux de change peso-dollar était pratiquement stable.

La crise du peso a eu raison des espoirs du gouvernement en matière de croissance. Il table désormais sur une hausse du PIB de 0,4 à 1,4%, alors que la prévision était de 3% pour 2018. En 2017, la croissance avait été de 2,8%.

Vos commentaires