En ce moment
 
 

Avant le sommet Kim-Trump à Hanoï, le sosie de Kim expulsé

(Belga) Le sosie de Kim Jong Un, interpellé au Vietnam en amont du sommet entre le leader nord-coréen et le président américain Donald Trump, a été expulsé lundi et a dénoncé le manque d'humour du régime autoritaire vietnamien.

Howard X et l'imitateur du président américain Russell White avaient mis en scène vendredi leur propre "sommet" dans le centre de la capitale vietnamienne. Une dizaine de policiers s'étaient ensuite présentés dans une station de télévision locale où les deux hommes donnaient une interview, leur demandant de cesser leurs apparitions. Lors d'un point presse lundi matin à son hôtel, Howard X, résident de HongKong, a dénoncé comme biaisée la raison avancée par le régime communiste vietnamien à son expulsion: un visa non-valide. "La vraie raison (de mon expulsion), c'est que je suis né avec la même tête que Kim Jong Un, c'est ça le vrai délit", a-t-il déclaré devant la presse avant de monter à bord d'un véhicule, accompagné de trois Vietnamiens en uniforme. L'imitateur de Donald Trump, originaire du Canada, a quant à lui été autorisé à rester, mais sans apparitions publiques en tant que Donald Trump, le visage exagérément bronzé et les cheveux gominés. "Je pense que le vrai Donald Trump a le sens de l'humour parce qu'il est toujours là. Soit ça, soit ils ne peuvent pas payer son billet d'avion pour le Canada", a plaisanté Howard X, dénonçant le régime autoritaire de Hanoï comme "un État à parti unique sans aucun sens de l'humour". Les deux hommes se sont embrassés devant la réception de l'hôtel, où le sosie de Donald Trump a porté les bagages de Howard X, devant les caméras des journalistes. Howard X avait déjà rencontré des problèmes en juin lors de son apparition à Singapour avant le premier sommet Trump-Kim : il avait été retenu lors de contrôles de sécurité à l'aéroport et on lui avait intimé de se tenir à l'écart des endroits où se déroulait le sommet. Il avait cependant été autorisé à entrer dans la ville-Etat. Les vrais Kim Jong Un et Donald Trump doivent quant à eux se retrouver mercredi et jeudi à Hanoï pour donner de la substance à la déclaration vague sur la dénucléarisation après leur premier rendez-vous à Singapour en juin. (Belga)

Vos commentaires