En ce moment
 
 

Deux militaires belges ont été blessés au Mali

L'état de santé des deux militaires belges blessés au Mali mercredi matin est jugé "rassurant", a annoncé jeudi le service de presse de la Défense, précisant que "rien ne nécessite un rapatriement pour l'instant".

Les deux militaires font partie du bataillon Istar (pour "Intelligence, Surveillance, Target Acquisition et Reconnaissance") de Heverlee, près de Louvain, spécialisé dans la reconnaissance. Leur identité ne sera pas révélée, selon la Défense. Leur véhicule blindé léger MPPV ("Multipurpose Protected Vehicles") de type Dingo II a roulé sur un engin explosif mercredi à 10h16 (HB) au Mali. Les deux blessés ont été transférés à l'hôpital de campagne "rôle 2" de l'opération française Barkhane à Gao (nord du Mali) puis à l'infirmerie allemande de la Mission de l'Onu pour la stabilisation du pays (Minusma). Un troisième militaire a été transféré pour contrôle. Une enquête est toujours en cours concernant cet incident. L'armée belge est présente au Mali avec une nonantaine de militaires au sein de la Minusma, dont un peloton "multi-senseurs" renforcé - soit une cinquantaine de militaires - fourni par le bataillon Istar.

Mission de stabilisation

Le but de cette mission de paix des Nations unies est de stabiliser le Mali et de guider le processus politique. Une dizaine de militaires belges sont également présents sur le territoire, dans le cadre de la participation de la Belgique à la mission d'entraînement de l'Union européenne (EUTM-Mali) qui forme l'armée malienne.

Vos commentaires