En ce moment
 

Elon Musk a parlé d'un investissement dans Tesla avec SoftBank, selon Bloomberg

(Belga) Elon Musk, le patron de Tesla, a parlé d'un investissement au sein de l'entreprise produisant des voitures électriques avec le géant japonais des télécoms SoftBank. C'est ce qu'annonce mercredi l'agence de presse financière Bloomberg, en citant des sources proches du dossier. Cela alors qu'Elon Musk avait fait savoir mardi, via Twitter, qu'il envisageait de retirer son groupe de la Bourse et que le financement pour une telle opération était déjà bouclé.

Les discussions avec SoftBank auraient eu lieu en avril de l'année dernière. Il y a été évoqué un potentiel investissement du groupe japonais mais aussi la sortie de Bourse de Tesla. Les négociations auraient finalement capoté en raison d'une différence de vues sur la structure de propriété. Elon Musk aurait souhaité garder des privilèges spéciaux. Il n'y a ensuite plus eu de discussions, selon des sources proches du dossier. Ni Tesla ni SoftBank n'ont voulu réagir auprès de Bloomberg. Pour mener à bien ses projets, le groupe japonais a l'appui d'un colossal fonds de capital-risque, Softbank Vision Fund. Celui-ci a été créé fin 2016 avec le soutien notamment du premier fonds souverain d'Arabie saoudite (qui dispose lui-même d'une participation de deux milliards de dollars dans Tesla) pour investir près de 100 milliards de dollars dans des start-up technologiques. SoftBank Group est ainsi par exemple entré au capital de l'américain Uber, le leader mondial de la location de voiture avec chauffeur (VTC), mais aussi de concurrents de cette plateforme américaine. En contrepartie de ses investissements, le géant japonais veut généralement y prendre la main. Mardi, en quelques tweets, Elon Musk avait mis la pagaille en indiquant qu'il envisageait de retirer le constructeur de véhicules électriques haut de gamme de la Bourse tout en affirmant qu'il en resterait le patron. Le fantasque CEO avait ensuite ajouté que le financement pour une telle opération -60 milliards de dollars selon des analystes- était bouclé. L'information avait provoqué la suspension de l'action à Wall Street -dans l'attente d'annonces, selon la formule consacrée- alors qu'elle s'envolait de plus de 7%. (Belga)

Vos commentaires