En ce moment
 

Guerre commerciale: fin des entretiens Chine-USA à Pékin

Guerre commerciale: fin des entretiens Chine-USA à Pékin
Le représentant américain pour le commerce Robert Lighthizer (c), le vice-Premier ministre chinois Liu He (d) et le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin (d), le 15 février 2019 à PékinMark Schiefelbein
Chine

Les entretiens Chine/Etats-Unis pour trouver une issue à la guerre commerciale entre les deux premières économies mondiales ont pris fin comme prévu vendredi à Pékin, avant une entrevue attendue entre le président chinois Xi Jinping et la délégation américaine.

Rien n'a filtré de la teneur des entretiens.

Comme ils l'avaient fait la veille au début des discussions, les négociateurs des deux pays se sont serré la main devant les photographes, avant que la délégation américaine ne reparte de la résidence diplomatique de Diaoyutai, un parc arboré de la capitale chinoise.

Avant de regagner Washington, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le représentant pour le Commerce, Robert Lighthizer, devaient être reçus par le président Xi.

D'après le conseiller économique de Donald Trump, Larry Kudlow, la rencontre avec le président chinois est "un très bon signe" pour les négociations.

Elles se déroulent dans "une bonne atmosphère", a déclaré jeudi M. Kudlow. Les négociateurs "couvrent tous les sujets, ils travaillent d'arrache-pied", a-t-il assuré.

Leur interlocuteur chinois, le vice-Premier ministre Liu He, avait de son côté été reçu par le président américain le mois dernier, lors de la précédente session de négociations à Washington.

Les Etats-Unis ont donné jusqu'au 1er mars à Pékin pour trouver un terrain d'entente sur les différends commerciaux entre les deux pays, avant de faire passer de 10 à 25% les droits de douane sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles.

D'après l'agence de presse financière Bloomberg, l'administration Trump pourrait repousser l'échéance de 60 jours.

Washington, qui se plaint de l'énorme excédent commercial que la Chine dégage de ses échanges bilatéraux, exige aussi que Pékin mette fin à ses pratiques jugées déloyales: le transfert forcé de technologies, le "vol" de propriété intellectuelle, le piratage informatique, ainsi que les subventions massives accordées aux entreprises publiques pour en faire des champions nationaux.

Vos commentaires